Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La SSR a renoué l'an dernier avec les chiffres noirs. Après cinq années de comptes déficitaires, l'entreprise de radio-télévision publique annonce un bénéfice de 25,75 millions de francs, sur un chiffre d'affaires de 1,6 milliard. Elle compte investir dans les productions suisses.

Programmes d'économies, projets d'efficience et recettes publicitaires ont fait oublier les déficits des dernières années, a indiqué la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR). Elle explique aussi que la fusion de la radio et de la télévision en Suisse romande et en Suisse alémanique a permis de mieux exploiter les synergies.

Embellie conjoncturelle

Le produit de la redevance est légèrement supérieur au montant budgété, alors que les recettes publicitaires augmentent de 14,4 millions de francs, du fait de l'embellie conjoncturelle, précise la SSR.

La SSR dit aussi avoir investi plus dans les productions maisons. Celles-ci ont passé de 19,9 à 21,6% du volume de diffusion TV et radio.

Le mandat imparti par la concession précise que la SSR doit contribuer à forger l'identité helvétique par des productions suisses destinées aux Suisses. Pour s'acquitter mieux encore de ce mandat, la SSR explique avoir augmenté ses dépenses de 31,7 millions de francs dans ce secteur.

ATS