Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La SSR veut privatiser World Radio Switzerland (WRS). Elle entend faire passer la radio anglophone (WRS) en mains privées ou institutionnelles. Plusieurs candidats à la reprise se sont déjà annoncés.

Suite à une analyse fouillée, le conseil d'administration de la SSR a lancé mercredi un processus pour que WRS poursuive son activité hors du périmètre de l'entreprise, indique la SSR jeudi dans un communiqué. L'objectif est de finaliser en 2012 un projet de cession à mettre en oeuvre en 2013-2014.

Un comité de pilotage présidé par le directeur des finances de la SSR, Daniel Jorio, démarre ses activités. Une entreprise spécialisée en fusions et acquisitions sera mandatée sous peu. Elle prendra contact avec différents investisseurs privés ou institutionnels, en Suisse et à l'étranger, désireux de poursuivre la mission de WRS.

D'ici fin octobre

En cas de succès, et si l'autorité de surveillance accepte de remettre au concours la fréquence FM de WRS, les investisseurs potentiels pourront déposer une demande de concession de radio régionale commerciale pour la zone de desserte 2 (Arc lémanique), sans quote-part de la redevance. La diffusion nationale en DAB+ reste assurée.

Si aucun acquéreur ne devait confirmer son intérêt d'ici fin octobre 2012, le conseil d'administration décidera de la marche à suivre lors de sa séance de décembre.

Dans l'air

Cette annonce confirme une nouvelle dans l'air depuis quelque mois. Début juin, les députés genevois avaient adopté une résolution soutenant les démarches du Conseil d'Etat auprès de la SSR pour maintenir ces programmes.

World Radio Switzerland fonctionne avec une vingtaine de collaborateurs et 3,1 millions de francs, soit le 0,2% du budget de la SSR. Disposant de studios à Genève, Zurich et Berne, elle a pour mission d'informer les citoyens anglophones vivant en Suisse sur l'actualité du pays. WRS compte entre 120'000 et 140'000 auditeurs.

ATS