Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La starlette américaine Lindsay Lohan a été condamnée mercredi à Los Angeles à 30 jours de prison, assortis d'un strict programme de travaux d'intérêt général. Elle a été reconnue coupable de violation de sa liberté surveillée et de conduite en état d'ivresse.

L'actrice de 25 ans a obtenu un délai d'une semaine et devra se présenter d'elle-même à la prison le 9 novembre pour y purger sa peine. Elle doit d'ici là honorer des engagements professionnels, dont une séance de photos de charme pour le magazine Playboy.

Mais selon Steve Whitmore, le porte-parole du shérif de Los Angeles, elle ne devrait faire qu'un bref aller-et-retour derrière les barreaux. Entre la surpopulation carcérale en Californie et le fait que Lindsay Lohan n'est pas violente et que sa peine est inférieure à 90 jours, "elle passera peut-être une nuit sur place et sera relâchée le lendemain", a-t-il dit.

La jeune femme n'a pas cherché à contester ses fautes et a reconnu la violation de sa liberté conditionnelle, pour avoir manqué plusieurs rendez-vous dans un centre social pour femmes, où elle devait effectuer des travaux d'intérêt général après sa condamnation en mai pour le vol d'un collier.

ATS