Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un million de fans de techno ont participé à la 27e édition de la Street Parade à Zurich.

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Zurich a vibré samedi au son de la techno. Un million de "ravers" y ont afflué à l'occasion de la 27e Street Parade. Le précédent record de participation est ainsi égalisé.

C'est ce qu'ont indiqué les organisateurs via Twitter en début de soirée. La barre du million avait déjà été franchie en 2001 et 2015. Les conditions météorologiques idéales ont probablement joué un rôle dans cette réussite: sous un soleil radieux, il faisait chaud, mais pas trop.

Les spectateurs étaient dans les starting blocs dès 13h00 lorsque les premières basses ont retenti sur les huit grandes scènes situées le long du parcours. Par exemple, la place du Sechseläuten, où le DJ berlinois Paul Kalkbrenner se produisait sur la scène principale de l'Opéra, était bondée.

"Ambiance pacifique"

Les forces de l'ordre ont aussi été sollicitées: elles devaient régulièrement barrer un chemin et dévier le flot de visiteurs afin qu'il n'y ait pas trop de fans au même endroit.

Même les Love Mobiles progressaient lentement à cause de la foule. Les chars colorés se sont élancés à 14h00 sur le parcours de deux kilomètres de long autour de la rade de Zurich.

Peu après 19h00, le président de l'association Street Parade Joël Meier a déclaré sur les ondes de Tele Züri, que "l'ambiance est pacifique et il n'y a pas eu d'incidents notables". Deux tiers du défilé s'étaient alors écoulés.

Une trentaine d'arrestations

La police a malgré tout procédé jusqu'à 21h00 à environ 30 arrestations en raison de divers délits - surtout des vols et du trafic de stupéfiants, a-t-elle indiqué dans un bilan intermédiaire. Des bagarres ont occasionné des blessures occasionnelles.

En tout, plus de 200 DJ auront animé cette 27e édition, placée sous le signe de la culture de la tolérance.

Par rapport à l'année passée, la centrale de sauvetage de la ville de Zurich a procédé à un tiers d'interventions en plus, selon un bilan intermédiaire qu'elle a fourni à Keystone-ATS. En cause, le nombre plus important de participants et les températures élevées.

Les interventions concernaient principalement des coupures, des écorchures, des consommations abusives de drogues et d'alcool, de même que de très nombreuses piqûres d'insectes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS