Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La princesse héritière Victoria de Suède (archives). La Suède n'a pas connu de conflit armé sur son territoire depuis plus de deux siècles.

KEYSTONE/AP PRESSENS BILD/HENRIK MONTGOMERY

(sda-ats)

La Suède a rappelé 22'000 réservistes mercredi, jour de sa fête nationale. Elle veut mener un exercice inédit depuis plus de 40 ans destiné à tester la mobilisation de cette force d'appui à l'armée professionnelle sur fond de tensions entre la Russie et l'Occident.

Les manoeuvres annoncées mardi engagent 40 bataillons sur tout le territoire suédois. Elles s'inscrivent dans un effort accru de remilitarisation après des décennies de désinvestissement dû au dégel Est-Ouest et à la fin de la Guerre froide.

L'armée espère voir se présenter à leur convocation au moins la moitié des volontaires affectés à des missions de surveillance, de défense et de logistique, essentiellement terrestres.

C'est la première fois depuis 1975 que l'état-major organise avec la réserve (littéralement "Garde intérieure - Forces de protection nationales") un exercice improvisé à l'échelle nationale.

"Notre mission est de renforcer la défense de la Suède et d'améliorer nos capacités opérationnelles (...). Nous mettons ici à l'épreuve la chaîne de mobilisation pour environ la moitié de notre organisation, ce que nous n'avons pas fait depuis 1975", a expliqué le chef d'état-major des armées, le général Micael Bydén.

"Les missions de protection et de surveillance de la réserve sont cruciales pour permettre au reste des forces armées de défendre la Suède", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Tous-ménages envoyé

La Suède, qui n'a pas connu de conflit armé sur son territoire depuis plus de deux siècles, ne fait pas partie de l'Otan, mais souscrit au Partenariat pour la paix de l'Alliance atlantique.

Les dirigeants suédois citent régulièrement la menace de la Russie pour justifier la modernisation de l'armement, le rétablissement du service militaire l'an dernier ou le redéploiement tout récent d'un régiment sur l'île de Gotland, avant-poste suédois en mer Baltique.

Edité à la demande du gouvernement à 4,8 millions d'exemplaires, un livret intitulé "En cas de crise ou de guerre" a été expédié par la poste aux Suédois entre le 28 mai et le 3 juin. En vingt pages illustrées, cet imprimé énonce les menaces auxquelles le pays est exposé (guerre, attentat, cyberattaque, accidents graves ou catastrophes naturelles) et les mesures à prendre le cas échéant (stockage de nourriture, localisation des abris, etc).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS