Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'été 2018 a été chaud, mais pas autant que celui de 2003 (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Ensoleillé, chaud et extrêmement sec: l'été 2018 s'achève vendredi après 44 jours de canicule et des températures maximales de 36,2 degrés. Mais l'"été du siècle" de 2003 reste imbattu.

Le record de 2018 est détenu par la capitale valaisanne: le thermomètre y a affiché 36,2 degrés. Il se rapproche de celui de 2003 à Sion (36,6), mais c'est loin des 41,5 degrés atteints cette même année dans le val Mesolcina (GR), indique mardi SRF Meteo. Mais Sion a enregistré plus de jours de canicule: 44 contre 42 en 2003.

A Bâle et à Locarno, les températures étaient même de 1,5 degrés moins élevées qu'il y a quinze ans. Les deux villes ont également subi moins de jours de canicule qu'en 2003. La cité tessinoise compte 37 jours à plus de 30 degrés, contre 56 en 2003 et Bâle 24 contre 41.

La vague de froid de la semaine dernière pourrait même faire glisser l'été 2018 à la troisième place, après celui de 2015. L'été 2018 bat toutefois les moyennes à long terme (1961 à 1990) avec 3,5 degrés de plus, par endroits même 4.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS