Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse n'a jamais exporté autant d'armes à travers le monde qu'en 2011. La vente des Pilatus aux Emirats arabes unis tire la statistique vers le haut. En tout, 68 pays ont acquis pour 872,7 millions de francs de matériel de guerre, a annoncé le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) mardi.

Les Emirats arabes unis ont dépassé l'Allemagne dans l'acquisition d'armes helvétiques, grâce à l'achat d'avions militaires d'entraînement non armés, observe le SECO dans un communiqué. Et de relever qu'il a "influencé de manière déterminante" la hausse des exportations suisses: les Emirats ont acquis leurs avions pour un montant de 258,1 millions de francs.

Il s'agit de la quasi-totalité de leur dépenses de matériel de guerre suisse. En tout, les Emirats arabes unis ont en effet acheté pour 265,8 millions. Ils sont suivis par l'Allemagne avec 239,6 millions, l'Italie avec 57,2 millions, la Belgique avec 32,5 millions et l'Espagne avec 32,4 millions.

Printemps arabe

Revenant sur le printemps arabe, le SECO relève "la réserve" de la Confédération qui n'a livré que des systèmes de défense aérienne, "qui ne se prêtent pas à une utilisation contre la population civile".

De plus, le Conseil fédéral note qu'il avait décidé de ne plus accorder l'autorisation d'exporter des armes vers l'Egypte en 2009 déjà. Le Pakistan et l'Arabie saoudite ont également été frappés par cette interdiction.

Cinq refus

Le SECO a reçu 2459 demandes d'exportations en 2011. Cinq d'entre elles ont été rejetées. Ces refus concernaient trois pays africains et deux pays asiatiques et portaient sur des armes légères et de petit calibre, selon le communiqué.

Concernant le type de matériel exporté, il s'agit dans 33,1% des cas d'aéronefs et de véhicules aériens et de leurs propulseurs, dans 21,4% de véhicules blindés et de leurs composants, dans 18,6% de munitions, dans 12,3% de matériel de conduite de tir et dans 9% d'armes de tout calibre. Les 5,6% restants sont constitués de matériel de guerre divers.

ATS