Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ambassadrice Sabrina Dallafior récemment avec le conseiller fédéral Ignazio Cassis veut faire avancer la Conférence du désarmement à Genève pendant la présidence suisse de l'enceinte (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

La Suisse demande aux Etats membres de la Conférence du désarmement à Genève de la "flexibilité" dans les prochains mois pour avancer dans leurs travaux. L'ambassadrice Sabrina Dallafior, qui préside l'entité, les a appelés mardi à être innovants face aux divisions.

Les précédentes présidences srilankaise et suédoise ont porté les cinq nouveaux organes subsidiaires qui doivent permettre de progresser après plus de 20 ans de blocage. Il va falloir désormais les rendre opérationnels. Une tâche "pas facile, mais qui en appelle à nos efforts collectifs", a affirmé Mme Dallafior dans son premier discours de cette présidence en plénière.

"Si certaines différences ont subsisté" sur cette question, "elles peuvent ne pas être insurmontables", a-t-elle ajouté. Elle a entamé son mandat en plein dégel coréen mais aussi dans le contexte de tensions sur les armes chimiques.

La Conférence du désarmement (CD) négocie sur le désarmement nucléaire, la prévention d'un conflit nucléaire, celle d'une course aux armements spatiaux et la garantie du non-emploi de l'arme nucléaire.

Chacune des questions fait l'objet de l'un de ces nouveaux organes subsidiaires. Le cinquième porte sur les nouveaux types d'armes dangereux pour la sécurité internationale ou sur le programme global de désarmement. Une "incapacité" de la CD de mettre en oeuvre ces groupes "serait difficilement comprise", a mis en garde Mme Dallafior qui a souligné l'importance d'aboutir à un consensus sur cette application.

Il y a quelques jours, elle avait dit à l'ats qu'en l'absence de succès sur ce dispositif, elle souhaiterait que les Etats réfléchissent à une nouvelle approche. Ce scénario peut aboutir à la négociation sur de nouvelles thématiques. Ou sur d'autres types d'accords que des traités internationaux, affirme l'ambassadrice.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS