Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les conseillers fédéraux Ueli Maurer (à gauche) et Johann Schneider-Ammann participent aux assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale à Washington (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

La Suisse envoie sa traditionnelle délégation de haut rang aux assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale jusqu'à dimanche à Washington. Les conseillers fédéraux Ueli Maurer et Johann Schneider sont du voyage.

Les ministres sont accompagnés par le président de la Banque nationale suisse (BNS) Thomas Jordan, a indiqué jeudi le Département fédéral des finances (DFF). Les assemblées interviennent alors que le FMI vient de relever sa prévision de croissance pour l'économie mondiale en 2017 et 2018, à respectivement 3,6% et 3,7% (+0,1 point).

Le chef du DFF, Ueli Maurer, approuvera lors de la réunion de l'organe de pilotage du FMI les réformes structurelles proposées. Il invitera les participants "à la prudence face aux risques croissants qui pèsent sur le système financier", tout en rappelant l'importance de prévoir des marges dans les budgets publics.

Risques climatiques

Pour sa part, le chef du Département fédéral de l'économie (DEFR), Johann Schneider-Ammann, prendra part dans la capitale américaine aux discussions du Groupe de la Banque mondiale. Celles-ci porteront notamment sur la mise en oeuvre de la stratégie de l'institution dans le cadre de l'Agenda 2030 du développement durable.

La réunion abordera aussi les modifications liées à l'examen de la pondération des voix, le rôle du secteur privé dans le financement du développement et la possible augmentation du capital de la Banque mondiale. Il est encore prévu de signer un programme visant à renforcer la résistance des villes face aux risques climatiques.

Les ministres réunis sous l'égide du FMI évoqueront aussi la question des quotes-parts, précise le DFF dans son communiqué.

G20 Finances

Par ailleurs, Ueli Maurer et Thomas Jordan participeront, en marge des assemblées annuelles, à une réunion des ministres des finances et des gouverneurs de banques centrales des pays du G20. Les deux hommes y sont invités cette année, ce qui n'est pas nécessairement toujours le cas, vu la taille de la Suisse.

Pour mémoire, la Suisse fête en 2017 les 25 ans de son adhésion aux institutions de Bretton Woods (FMI et Banque mondiale). Elle y conduit un groupe de pays qui se partagent un droit de vote. Ce groupe comprend la Pologne ainsi que les républiques d'Asie centrale de l'ex-Union soviétique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS