Toute l'actu en bref

L'équipe de Suisse dames évoluera toujours au sein de l'élite lors du prochain championnat du monde en 2019.

Les protégées de la coach Daniela Diaz ont assuré leur maintien en battant la République tchèque 3-1 vendredi à Plymouth dans le match décisif du barrage (best of 3). Les Tchèques sont quant à elles reléguées, en attendant la décision de la Fédération internationale (IIHF) qui souhaite augmenter le nombre d'équipes participantes à un Mondial de huit à dix en 2019.

Les Suissesses, qui avaient eu besoin d'une prolongation pour arracher la victoire dans le deuxième match de la série jeudi, n'ont pas connu les mêmes difficultés 24 heures plus tard. Efficaces en supériorité numérique avec deux buts marqués à 5 contre 4 (le 2-0 et le 3-1), elles ont en outre pu compter sur une excellente Florence Schelling: la gardienne de Linköping a stoppé ou détourné 18 des 19 tirs adverses. Elle a notamment tenu la baraque dans un deuxième tiers largement dominé par les Tchèques (12 tirs cadrés à 3).

Le duo Lara Stalder/Alina Müller s'est également illustré. La première a inscrit un but et signé un assist, la deuxième réalisant même un but et deux passes décisives. Meilleures compteuses suisses dans ces joutes, Lara Stalder (22 ans) et Alina Müller (19 ans) - qui n'est autre que la soeur du joueur des San Jose Sharks Mirco - ont réussi respectivement 9 et 8 points dans ce championnat du monde, en six matches.

ATS

 Toute l'actu en bref