Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour son 5e match de préparation au Championnat du monde, la Suisse a battu la Russie 2-1 à Fribourg. Vincent Praplan a inscrit les deux buts helvétiques.

Battre la Sbornaja, même dans un match sans enjeu, ça fait toujours un petit quelque chose lorsque l'on est hockeyeur. La sélection de Patrick Fischer est parvenue à prendre le meilleur sur une équipe russe composée de joueurs de KHL et de deux renforts venus de NHL. Les Suisses ont frappé deux fois en supériorité numérique, les deux fois par Vincent Praplan. Le Valaisan de Kloten avec son numéro 8 a même joué les Alex Ovechkin sur le deuxième but helvétique. Placé comme un défenseur gauche, Praplan a déjoué le gardien russe.

Avant ça, ce sont les Russes qui ont ouvert le feu en premier. Sur leur première période de supériorité numérique, la Sbornaja a rappelé que le hockey est un jeu d'une simplicité proverbiale. Avec le puck sur la palette et en bonne position, Brdasov a trouvé la lucarne de Flüeler à la 6e.

A la 22e, la BCF Arena a retenu son souffle après que Damien Brunner eut été touché à la tête par le coude du défenseur Bogdan Kiselevich. Le Russe est parti se doucher avant tout le monde alors que Brunner est passé par le vestiaire pour changer de maillot avant de reprendre sa place. C'est à la faveur d'un power-play que la Suisse est parvenue à égaliser grâce à son duo d'Aviateurs. Denis Hollenstein a vu sa passe déviée par le gardien Sorokin, mais Vincent Praplan a suivi comme le buteur qu'il est pour glisser le puck au bon endroit à la 34e.

Si l'on se réfère à l'alignement helvétique entre les matches en Slovaquie et cette première rencontre en Suisse, on voit bien que Patrick Fischer n'a pas touché à ses deux premiers trios. Les lignes Brunner-Ambühl-Herzog et Praplan-Haas-Hollenstein semblent plaire au sélectionneur zougois. Bien entendu, les arrivées de Rüfenacht et Bodenmann pourraient redistribuer les cartes, de même que les éventuelles présences des deux Sven, Bärtschi et Andrighetto.

Parmi les bonnes surprises côté suisse, on mettra en avant la bonne performance de Dave Sutter. Le colosse biennois fait sentir sa force physique à chaque présence sans pour autant négliger le soutien aux attaquants. Excellent en Slovaquie, Lukas Flüeler a poursuivi sa bonne série par un match très encourageant. Parfois titillé par les Russes, le portier des Zurich Lions s'en est sorti avec les honneurs. Avec Hiller, Genoni et ce Lukas Flüeler, le poste de gardien apparaît comme une force cette année.

Les deux formations se retrouveront samedi à Bienne (17h45) pour une revanche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS