Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La représentation suisse a célébré vendredi à Berlin ses 150 ans de présence en Allemagne. Le conseiller fédéral Ueli Maurer, la ministre allemande de la culture Monika Grütters faisaient partie des 1400 invités présents à la fête.

La cérémonie était prévue à la résidence de l'ambassadrice de Suisse en Allemagne Christine Schraner Burgener, selon un porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) contacté par l'ats. La liste des invités comprenait des personnalités de la politique, de l'économie et de la culture, dont l'ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger.

La présence de la représentation suisse à Berlin remonte au 17 avril 1867. A cette époque, les autorités suisses avaient décidé provisoirement de créer une mission diplomatique suisse à Berlin.

Depuis lors, les deux pays ont maintenu des relations diplomatiques ininterrompues. Le premier diplomate suisse, le Glaronnais Joachim Heer, y a été accrédité par la cour royale de Prusse, mais également par le roi de Bavière, le roi de Wurtemberg et le grand-duc de Baden.

Pas d'acheteurs

La représentation suisse en Allemagne a une histoire mouvementée. A Berlin jusqu'en 1945, elle a déménagé à Bonn après la guerre. Elle ira ensuite de 1957 à 1977 à Cologne, avant de revenir à Bonn. En 1973, la Suisse a ouvert une ambassade en République démocratique allemande (RDA).

Depuis 1999, l'ambassade de Suisse est installée dans une boucle de la Spree à Berlin. Le bâtiment avait été acheté par la Suisse en 1919. Après la 2e Guerre mondiale, il était dans une zone désertée, près du mur. La Suisse avait tenté en vain de vendre l'immeuble. Après la réunification, l'emplacement a rapidement gagné en attractivité.

ATS