Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les forces vénézuéliennes ont été ciblées à plusieurs reprises par l'ONU pour de possibles "crimes contre l'humanité" (archives).

KEYSTONE/EPA EFE/CRISTIAN HERNANDEZ

(sda-ats)

Le processus électoral au Venezuela est victime "d'un fort déficit de légitimité", estime la Suisse. Berne a appelé mercredi ce pays devant le Conseil des droits de l'homme à Genève à honorer sa Constitution et ses obligations internationales.

La Suisse s'est dite "gravement préoccupée par les violations répétées des libertés individuelles" au Venezuela. Une présidentielle doit avoir lieu fin mai et le sortant Nicolas Maduro brigue un second mandat malgré des accusations de possibles "crimes contre l'humanité" lancées par l'ONU contre les autorités.

La Suisse a aussi affirmé que les conditions ne sont pas rassemblées pour des législatives équitables dans quatre mois au Cambodge, après plusieurs actions contre l'opposition. Elle est également "alarmée" par l'augmentation récente d'exécutions dans plusieurs pays, dont l'Irak. Elle demande aussi à cet Etat que des procès équitables soient organisés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS