Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Début 2012, la Suisse ne comptera plus que 2495 communes, soit 56 de moins qu'une année auparavant. En cause: les fusions, dont un grand nombre a eu lieu dans le canton de Vaud. C'est ce qui ressort du relevé des communes publié vendredi par l'Office fédéral de la statistique.

Au début de l'année 2011, on dénombrait encore 2551 communes en Suisse. En tout, 79 communes se sont regroupées pour donner naissance à 23 nouvelles entités. A la mi-2011, 48 communes vaudoises ont fusionné pour n'en former plus que douze.

C'est ainsi que Vully-les-Lacs, situé entre les lacs de Neuchâtel et Morat, regroupe sept communes. Dans la Broye, Valbroye en représente huit et dans le Jorat, Jorat-Menthue a consacré l'union de cinq communes.

Nouvelles communes en 2012

Au 1er janvier 2012, 17 autres communes vaudoises auront fusionné. Le plus important regroupement concerne Oron, qui va rassembler 10 communes.

Dans le canton de Neuchâtel 15 communes ont accepté de s'unir sous le nom Val-de-Ruz. Dans les cantons de Berne, Fribourg, Soleure, Argovie et des Grisons, 14 communes fusionnent début 2012 pour former 7 nouvelles entités. Belpberg (BE) se joint ainsi à Belp, Font (FR) à Estavayer-le-Lac et Benzenschwil (AG) à Merenschwand.

Depuis 1860 - la Suisse comptait alors un nombre record de 3146 communes - le nombre de celles-ci ne cesse de diminuer. Depuis 20 ans, la tendance à la réduction du nombre de communes s'est encore accélérée et devrait se poursuivre ces prochaines années. En avril 2012, 19 communes tessinoises doivent se regrouper pour en former cinq.

Fusions devant les urnes

En 2011, de nombreuses communes ont dû se prononcer sur des projets de fusion. Ceux-ci n'ont pas toujours trouvé grâce devant la population. En Valais, une grande commune de Viège a échoué dans les urnes. En revanche, St-Maurice et Mex se sont unies, de même que Loèche et Erschmatt.

Au Tessin, les fusions de Lugano avec six communes de son agglomération et celle de Mendrisio avec trois localités avoisinantes ont obtenu le feu vert. En revanche, un projet à Ascona et celui d'un "grand" Locarno ont échoué.

ATS