Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse recense 840 variétés de poires. Certaines des plus anciennes ne répondent plus aux besoins du marché. Le réservoir génétique de ces anciennes variétés contient cependant un grand nombre de propriétés qu’il est judicieux de préserver et d’utiliser.

Les variations de formes et de couleurs sont multiples: de rondes et vertes à la peau rouillée, à jaunes de forme oblongue ou oranges teintées de rouge foncé, la palette est variée. L’inventaire comprend même une poire à rayures, la poire "Schweizerhose" (pantalon suisse), dont le nom rappelle les rayures des pantalons de la garde suisse à Rome, explique Agroscope dans un communiqué mardi.

La préservation de cette diversité doit permettre aux générations futures d’avoir accès à ces ressources pour pouvoir réagir aux changements environnementaux, poursuit le centre de recherche. Dans ce contexte, Fructus, l’Association pour la sauvegarde du patrimoine fruitier, gère le projet de description des ressources génétiques fruitières, BEVOG III.

Variétés régionales

A côté des variétés courantes de poires de table comme la "Conférence", la "Beurré Bosc" et la "Louise Bonne", les variétés comme la "Williams" et la "Theilersbirne" sont très répandues pour la fabrication d’eaux-de-vie.

De nombreuses variétés d’anciennes poires suisses ne se trouvent qu’au niveau régional et sont souvent liées à une très longue tradition. Les variétés de poires de Suisse romande comme la "Poire-à-Botzi" du canton de Fribourg ou la "Sept-en-gueule", poire particulièrement petite et savoureuse, sont deux exemples typiques.

Les variétés hautes-tiges autrefois très répandues comme la "Gelbmöstler" et la "Wasserbirne" se font de plus en plus rares du fait de leur forte sensibilité aux maladies. C’est pourquoi les chercheurs étudient les variétés de poires de l’inventaire national afin de découvrir une possible résistance aux agents pathogènes les plus courants.

Au-delà des frontières

Côté breuvages, en France, en Normandie et au Pays basque espagnol, tout comme en Angleterre et en Australie, le "Poiré" aussi appelé "Pear-Cider" est une boisson populaire ancrée dans la tradition. Au sud de l’Allemagne, on produit un vin mousseux à base de la "Champagner Bratbirne". Enfin, dans la région du Mostviertel en Autriche, le moût de poire fermenté est très répandu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS