Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse demande à la Libye de respecter la liberté d'expression

Genève - La Libye a présenté mardi à l'ONU son rapport global devant le Conseil des droits de l'homme. La Suisse a demandé au régime de Kadhafi de respecter le droit à la liberté d'expression, de supprimer la détention arbitraire et d'abolir la peine de mort.
Comme les 192 Etats membres de l'ONU, la Libye s'est soumise à l'examen périodique universel (EPU) lors d'un dialogue de trois heures avec les autres pays et les ONG. Les pays arabes et l'Iran ont pris la défense des progrès accomplis par le régime libyen.
Le vice-ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, Abdelati el-Obeidi, dirigeait la délégation libyenne. L'homme est connu pour avoir négocié au nom de Tripoli dans l'affaire des infirmières bulgares et pour résoudre la crise de l'attentat de Lockerbie.
L'ambassadeur de Suisse à l'ONU Dante Martinelli a formulé trois recommandations. Il a souhaité que Tripoli respecte le droit à la liberté d'expression et a demandé que les autorités libyennes abrogent "les articles qui criminalisent la liberté d'expression".
Accès aux lieux de détentionL'ambassadeur a relevé que "des centaines de personnes se trouvent en détention administrative alors qu'elles ont été acquittées ou ont purgé leur peine". Il a demandé à la Libye la fin des détentions arbitraires et de la torture.
La Libye doit accepter la visite du groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire et lui garantir un accès à tous les lieux de détention, a poursuivi le représentant de la Confédération.
L'ambassadeur Dante Martinelli a enfin demandé que la Libye instaure un moratoire sur les exécutions en vue de l'abolition totale de la peine de mort. Il a dénoncé les châtiments corporels, comme les amputations et flagellations, et recommandé de les "abolir dans les faits et dans la loi".
La demande d'abolition de la peine de mort a été reprise par de nombreux intervenants. Les pays occidentaux ont mis l'accent sur le respect des droits politiques. Les Etats-Unis comme la Grande-Bretagne ont dénoncé les cas de tortures dans les prisons et les restrictions aux libertés de presse et d'association.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.