Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - La Suisse propose de convoquer une session spéciale de l'ONU sur le thème du désarmement, a indiqué jeudi le secrétaire d'Etat Peter Maurer. Il l'a déclaré lors d'une rencontre en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.
La Conférence du désarmement créée en 1979 est bloquée depuis 15 ans, a expliqué Peter Maurer. Les intérêts particuliers de certaines nations empêchent la grande majorité des pays de faire progresser le dossier, bien que l'on soit d'accord sur ce qu'il faudrait faire.
Pour M. Maurer, il est incompréhensible que la Conférence ne puisse même pas lancer les discussions. Ce n'est pas parce qu'on commence à négocier que l'on prend des engagements. Cela ne menacerait donc pas les intérêts d'un pays particulier en matière de sécurité.
La communauté internationale a un besoin urgent de mécanismes efficaces permettant des avancées concrètes en terme de désarmement, a déclaré le secrétaire d'Etat. Des progrès ont certes été réalisés dans d'autres instances, mais la Suisse est convaincue que la Conférence du désarmement de Genève peut continuer à jouer un rôle central en matière de sécurité.
M. Maurer espère qu'une session spéciale, déterminée à obtenir des résultats, permette de relancer la dynamique de la Conférence. Il est par exemple urgent d'entamer des discussions sur le Traité sur l'interdiction de la production des matières fissibles (FMCT), a relevé le secrétaire d'Etat à New York.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS