Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse s'engagera davantage en faveur du système de Dublin à travers le Bureau européen d'appui en matière d'asile (EASO). Après le National, le Conseil des Etats a donné jeudi son feu vert à la participation helvétique, par 30 voix contre 7.

Grâce à l'accord, la Suisse pourra accéder aux analyses de risque et s'informer des pratiques de ses voisins en matière d'asile, ainsi que participer aux discussions stratégiques, a argumenté la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga.

Participer aux activités du Bureau d'appui en matière d'asile permet de renforcer le pouvoir d'action des pays dans des périodes de crise comme en ce moment. Un moyen d'action dont la Suisse doit se saisir, a estimé une large majorité du plénum.

Concrètement, il s'agit par exemple d'aider en envoyant des spécialistes dans des pays dont les régimes d'asile présentent des lacunes ou qui sont exposés à une pression particulière, comme la Grèce, la Bulgarie, l'Italie et Chypre pour l'accueil et l'enregistrement des réfugiés. Le Bureau forme des spécialistes et coordonne l'échange d'informations sur les pays de provenance.

L'UDC s'oppose en vain

L'UDC a tenté en vain de s'opposer à l'accord. "Je n'ai rien contre une collaboration. Nous collaborons d'ailleurs déjà. Mais faut-il un accord pour cela? Clairement non", a martelé Peter Föhn. Pour le Schwyzois et son parti, le Conseil fédéral doit se concentrer sur les problèmes de l'asile à l'intérieur du pays.

Peter Föhn a aussi fait valoir que cet accord va à l'encontre de la souveraineté de la Suisse. Pour lui, une participation n'apporterait que des obligations et des coûts supplémentaires, mais pas de plus-value. Sa proposition de ne pas entrer en matière a été balayée par 30 voix contre 7.

La participation à l'EASO est proportionnelle au produit intérieur brut. Un montant de 815'000 francs a été inscrit au budget 2015. L'agence de l'Union européenne (UE) basée à Malte est entrée en activité à la mi-2011. La participation de la Suisse s'inscrit dans le prolongement de la coopération du Secrétariat d'Etat aux migrations avec ses partenaires en Europe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS