Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En Suisse, les améliorations en matière d'efficacité énergétique sont timides et le pays stagne dans trop d'autres domaines (image symbolique).

Keystone/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

La Suisse n'est pas encore prête pour le tournant énergétique. Quatre des sept indicateurs principaux de l'index éponyme des organisations de l'Alliance-Environnement présentent "des valeurs clairement insuffisantes".

En plébiscitant la Stratégie énergétique 2050, le peuple a donné "un certain élan" à la transition vers une Suisse libérée du nucléaire et des énergies fossiles, ont communiqué mardi le WWF Suisse, Pro Natura, Greenpeace Suisse, la Fondation suisse de l'énergie et l'Association transports et environnement (ATE). Leur index du tournant énergétique ne reflète cependant pas encore ce dynamisme.

L'index affiche un fort recul pour l'auto-approvisionnement en énergie (de 44% à 22% de l'objectif). Les lacs d'accumulation ont en particulier produit peu d'électricité au cours de la période sous revue, note l'Alliance-Environnement. D'autres indicateurs comme l'efficacité énergétique du trafic individuel ou des bâtiments stagnent à 0% et se situent donc "éloignés de l'objectif visé".

La Suisse a le parc de véhicules automobiles le plus nocif pour le climat de toute l'Europe occidentale, critiquent les organisations. Elle continue en outre d'installer jour après jour des chauffages au mazout et au gaz, particulièrement peu respectueux de l'environnement, et qui ont déjà disparu dans d'autres pays.

Ambitions à doubler

Quelques "lueurs d'espoir" cependant: l'indicateur "Efficacité énergétique" progresse faiblement, parce que la Suisse produit autant en utilisant moins d'énergie (de 3% à 11% de l'objectif). L'indicateur "Sortie du nucléaire" pointe aussi légèrement vers le haut, car l'arrêt de la centrale de Beznau 1, depuis mars 2015, contribue à réduire la production de déchets nucléaires (de 7% à 9%).

Dans l'ensemble, quatre des sept indicateurs principaux présentent des valeurs clairement insuffisantes, de 9 à 58% de l'objectif. La Suisse doit au moins doubler ses ambitions en matière de protection climatique pour être en mesure de réaliser le tournant énergétique, souligne l'Alliance-Environnement. L'approvisionnement en énergie doit enfin reposer sur des bases économiques et écologiques sûres.

L'index de ces organisations ne mesure pas la planification politique, mais l'état effectif de la transition énergétique. Cet indice mesure chaque année depuis 2014 l'état du tournant énergétique sur la base des données disponibles publiquement. Des améliorations, même légères, doivent être constatées d'année en année pour éviter que les indicateurs ne pointent vers le bas.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS