Toute l'actu en bref

Le président chinois Xi Jinping a prononcé un discours devant le Conseil fédéral in corpore.

KEYSTONE/POOL REUTERS/ARND WIEGMANN

(sda-ats)

Xi Jinping a été reçu dimanche à Berne par le Conseil fédéral in corpore. Le président chinois et Doris Leuthard ont souligné leur volonté d'approfondir les relations entre Berne et Pékin, dont ils ont vanté la valeur et le caractère de modèle.

Ces relations montrent comment deux pays totalement différents peuvent développer des contacts étroits et qui portent des fruits, a déclaré le chef de l'Etat chinois dans une allocution prononcée dans la salle des pas perdus du Palais fédéral.

Doris Leuthard a de son côté salué les relations sino-suisses, qui sont plus dynamiques et plus étroites que jamais. La présidente de la Confédération a rappelé le "partenariat stratégique innovateur" conclu l'année dernière et souligné le "rôle pionnier" exercé par la Chine "en faveur d'une concurrence loyale et du libre-échange".

Un rôle précurseur

Elle a souhaité que les deux pays continuent d'approfondir leurs relations et maintiennent des contacts réguliers de haut niveau. "Les relations sino-suisses sont dynamiques et ont, de ce fait, déjà souvent joué un rôle précurseur pour les contacts entre la Chine et l'Europe", a-t-elle relevé. La Suisse est, avec l'Islande, le seul pays européen qui ait conclu un accord de libre-échange avec Pékin.

La cheffe du Département fédéral de l'environnement (DETEC) a aussi salué le rôle constructif joué par Pékin dans la conclusion de l'accord de Paris sur le climat. Elle a par ailleurs souligné la contribution de la Chine aux interventions en faveur de la paix.

Dans son allocution, M. Xi a de son côté estimé que la Suisse est un exemple de pays où peuvent cohabiter de manière harmonieuse des peuples avec des langues différentes. Le président chinois a loué les Suisses, un peuple qui passe dans son pays pour travailleur, intelligent et courageux. Chine et Suisse partagent des valeurs comme l'application, l'économie et le sérieux, a-t-il encore ajouté.

Effort pour la paix

Dans une période d'instabilité et d'imprévisibilité croissantes en matière internationale, le président chinois a par ailleurs expliqué qu'il se rendrait au Forum économique mondial (WEF) de Davos pour encourager à travers le dialogue le consensus de la communauté internationale à tendre vers la paix et le développement.

Accompagné par son épouse Peng Liuyuan et une importante délégation, Xi Jinping est arrivé dimanche à la mi-journée à Zurich, où il a été reçu avec les honneurs militaires par Doris Leuthard et le président du gouvernement zurichois Mario Fehr. Un dîner de gala était prévu dimanche soir à Berne pour le chef de l'Etat chinois.

Les entretiens officiels sont prévus lundi, selon le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Ils porteront sur le commerce mondial, le système financier mondial, la protection du climat et de l'environnement, ainsi que la situation en Syrie.

Droits de l'homme évoqués

Plusieurs questions bilatérales (collaborations scientifiques et économiques, coopération financière notamment) seront aussi abordées. Et un certain nombre d'accords doivent être signés à cette occasion, a indiqué Mme Leuthard. Une table ronde rassemblera par ailleurs des représentants des milieux économiques.

Berne et Pékin entretiennent "plus de vingt dialogues bilatéraux", a rappelé la cheffe du DETEC, en citant notamment l'économie, les questions financières, mais aussi les droits de l'homme, la migration, le droit du travail, la propriété intellectuelle.

Interrogé par la RTS, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a souligné que les discussions porteraient sur "tous les thèmes importants", y compris les droits humains.

Dimanche matin, avant l'arrivée de M. Xi en Suisse, près de 400 personnes - des exilés tibétains et leurs soutiens - ont manifesté à Berne pour réclamer un renforcement des droits de l'homme au Tibet. La police cantonale bernoise a arrêté et contrôlé une trentaine de personnes avant de les relâcher

ATS

 Toute l'actu en bref