Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président mozambicain Filipe Nyusi a été reçu avec les honneurs militaires par Alain Berset.

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

La Suisse continuera de s'engager en faveur d'une paix durable au Mozambique, a déclaré mercredi Alain Berset. Les deux pays ont signé un accord de coopération internationale, à l'occasion d'une visite du président Filipe Nyusi au domaine du Lohn, près de Berne.

Ce document définit les conditions-cadre pour l'aide humanitaire, technique et financière apportée par la Confédération à Maputo. Il a été signé par le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis et son homologue mozambicain José Condungua Pacheco, a indiqué le Département fédéral de l'intérieur (DFI) dans un communiqué.

Le Mozambique, l'un des pays les plus pauvres au monde, est depuis longtemps l'un des pays prioritaires de la coopération helvétique au développement.

Faire avancer la paix

A l'occasion de cette visite, le président de la Confédération Alain Berset a salué les progrès réalisés dans le dans le cadre du processus de paix dans ce pays. Le Mozambique a été ravagé par une guerre civile entre 1977 et 1992, un conflit dont les conséquences se font encore sentir aujourd'hui.

La Suisse met depuis 2016 ses bons offices à disposition dans le cadre de ce conflit latent. Elle préside depuis l'an dernier le Groupe de contact pour le processus de paix, qui accompagne les deux parties au conflit en vue de conclure un accord de paix.

L'ancienne rébellion de la Renamo a repris les armes dans le centre du pays en 2013 pour contester la mainmise du Frelimo, le parti au pouvoir depuis l'indépendance de 1975. Elle a proclamé fin 2016 un cessez-le-feu pour faire avancer des négociations avec le pouvoir. Cette trêve est, depuis, largement respectée.

Décentralisation

Le président Nyusi a annoncé au début du mois une réforme de la Constitution destinée à décentraliser le pouvoir dans le pays. Principale mesure, les gouverneurs des dix provinces, jusque-là nommés par le seul gouvernement de Maputo, le seront désormais sur proposition du parti politique qui a remporté les élections locales.

Les discussions entre MM. Berset et Nyusi ont porté, outre sur les bons offices de la Suisse, sur la coopération au développement et sur les relations économiques bilatérales. Les deux délégations ont discuté notamment des étapes relatives à la politique économique et au développement de l’Etat de droit qui permettront d’améliorer le climat d’investissement, selon le DFI.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS