Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'eau est cette année à l'honneur de l'exposition internationale 2012 dans la ville côtière sud-coréenne de Yeosu, placée sous le thème "Pour des océans et des côtes vivants". Pour rendre le pavillon suisse "plus authentique", un morceau du massif du Mont Rose a été acheminé en Corée du Sud.

Au total plus d'une centaine de pays participeront à l'Expo 2012 du 12 mai au 12 août. Sous le titre "La source est dans votre main", le pavillon suisse propose aux visiteurs un voyage au coeur des montagnes helvétiques, très populaires en Asie, et présente la Suisse comme le château d'eau de l'Europe, indique Présence suisse dans un communiqué diffusé jeudi.

"Notre but est de montrer ce qui lie les Suisses à leurs montagnes", a expliqué Nicolas Bideau, chef de Présence Suisse, jeudi lors de la Journée mondiale de l'eau, selon le communiqué.

Une carotte de glace de 4000 ans

Le parcours du pavillon suisse passe par le glacier et fait remonter jusqu'à la source de l'eau les visiteurs, qui pourront toucher du doigt ces paysages et mieux comprendre l'importance du glacier en tant que réservoir d'eau.

En pénétrant dans la salle du glacier, les visiteurs passeront des températures estivales sud-coréennes à des températures hivernales suisses allant jusqu'à -10 degrés. Ils pourront y découvrir le clou de l'exposition, une carotte de glace vieille de plus de 4000 ans prélevée dans les Alpes suisses par l'Institut Paul Scherrer (PSI).

Le but est de montrer la longue histoire que peut renfermer la glace, aussi éphémère soit-elle, et d'expliquer l'utilité scientifique d'une carotte de glace.

Le pavillon présente également aux visiteurs "le savoir-faire de la Suisse en matière d'utilisation durable des ressources naturelles", selon Présence suisse. "Les glaciers recèlent plus de 70% des réserves d'eau potable de la terre: nous devons par conséquent en prendre le plus grand soin", souligne l'organisme.

ATS