Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse intégrera le nouveau système européen de surveillance des frontières Eurosur. Après le Conseil des Etats, le National a accepté de reprendre le règlement de l'UE visant à améliorer la lutte contre l'immigration illégale et la criminalité transfrontalière, ainsi qu'à sauver des migrants en détresse. La décision est tombée par 117 voix contre 54 et 15 abstentions.

Le but d'Eurosur est de diminuer l'immigration illégale, d'éviter les naufrages, mais aussi de lutter contre la criminalité transfrontalière, comme la traite des êtres humains ou le trafic de drogue, a expliqué Hugues Hiltpold (PLR /GE) au nom de la commission.

Ce système améliore la réactivité des autorités chargées de la surveillance des frontières extérieures de l'Union européenne (UE) et ainsi la protection des droits fondamentaux des réfugiés, a renchéri Edith Graf-Litscher (PS/TG).

Une forteresse européenne

Pour des raisons divergentes, l'UDC et une partie des Verts se sont opposés à Eurosur. Selon Aline Trede (Verts/BE), ce système cimente la forteresse européenne; les Etats entourent leurs frontières de fils barbelés, s'armant de satellites et de drones. Il n'est pas question de protection des droits fondamentaux des réfugiés.

La Suisse collaborera de surcroît avec certains pays qui n'ont pas de politique d'asile et qui n'ont pas signé la convention des droits de l'homme, a-t-elle critiqué.

Ce système n'est pas la solution, a abondé Hans Fehr (UDC/ZH). La Suisse doit prendre des mesures en amont et empêcher par exemple les passeurs de s'enrichir sur le dos des migrants.

Selon lui, il faut éviter que ces réfugiés quittent leur patrie. La Suisse en fait déjà assez en soutenant les pays sur place, par exemple dans les camps de réfugiés en Turquie, au Liban et en Jordanie, a-t-il tranché.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS