Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La Suisse interdit l'importation de chevaux en provenance de Roumanie en raison de foyers d'anémie infectieuse des équidés déclarés dans ce pays. Cette maladie animale est inoffensive pour l'homme et aucun cas n'a pour l'heure été signalé en Suisse.
En 2009, près de 6000 foyers d'anémie infectieuse des équidés ont été déclarés en Roumanie, écrit mercredi l'Office vétérinaire fédéral (OVF) dans un communiqué. La maladie a été signalée dans plusieurs pays européens, notamment en Allemagne et en Grande-Bretagne, à la suite d'échanges commerciaux.
Les inspections de l'Union européenne ont montré des lacunes dans les mesures de protection prises par la Roumanie. Pour protéger la population équine suisse, les importations de chevaux en provenance de ce pays sont désormais interdites.
Eliminer les animaux touchésA l'heure actuelle, les importations de chevaux en provenance de Roumanie sont rares en Suisse, indique l'OVF. Mais l'anémie infectieuse équine est régulièrement signalée en Italie ou en France. Les animaux issus des régions concernées devraient être testés avant d'être importés.
La maladie est bénigne. Mais elle peut aussi engendrer une forte fièvre, un amaigrissement et même parfois conduire à la mort de l'animal. Un cheval touché une fois par la maladie reste toute sa vie porteur du virus et peut ainsi infecter d'autres animaux. Les chevaux touchés doivent être éliminés pour éviter la propagation de la maladie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS