Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse disputera bien l'Euro 2016 en France. Elle a assuré sa qualification à la faveur de sa victoire 7-0 devant Saint-Marin et du nul concédé par la Slovénie devant la Lituanie (1-1).

La rencontre de lundi à Tallin contre l'Estonie ne sera finalement pas celle de tous les dangers. Le but du Lituanien Arvydas Novikovas à la 86e minute à Ljubljana enlève un poids certain sur les épaules de Vladimir Petkovic et de ses joueurs. Deuxièmes du groupe E derrière l'Angleterre, ils ont su parfaitement réagir lors de cette campagne après les deux défaites subies lors de leurs deux premiers matches.

A l'AFG Arena, la Suisse a logiquement surclassé une équipe de Saint-Marin dont on peut se demander si elle a vraiment sa place dans un tour préliminaire du championnat d'Europe et dont le seul butin de la soirée fut l'obtention d'un corner dans le temps additionnel. Même pour une équipe qui a été capable par le passé de s'incliner à domicile devant le Luxembourg, ce match était gagné d'avance. Après le résultat de Ljubljana, elle peut désormais entamer dès lundi sa préparation pour la phase de l'Euro. En France, Vladimir Petkovic et ses joueurs entendent vaincre un scepticisme sans doute légitime qui les entoure. A-t-on le tort de voir cette équipe de Suisse plus belle qu'elle ne l'est ? L'Euro 2016, le premier de l'histoire qui réunira 24 formations, est une occasion offerte à cette équipe de Suisse de tenir enfin toutes ses promesses.

Fidèle au 4-3-3 malgré le dispositif en 4-1-4-1 annoncé officiellement avant la rencontre, Vladimir Petkovic avait vraiment misé sur la sagesse. La faiblesse de l'adversaire l'autorisait, en effet, à laisser ses deux meilleurs atouts sur le banc, Granit Xhaka sous la menace d'une suspension en cas d'un troisième carton jaune et Xherdan Shaqiri qui ressent une gêne musculaire. Le sélectionneur pouvait ainsi lancer Luca Zuffi dans le grand bain. Le Zurichois du FC Bâle honorait sa première sélection, vingt-neuf ans après celle de son père Dario contre l'Algérie à Genève.

Face à une équipe qui aurait sans doute de la peine à assurer le maintien en Promotion League, les Suisses ouvraient la marque à la 16e minute. Sur le cinquième corner de la rencontre, Rodriguez trouvait la tête de Djourou pour une déviation qui faisait le bonheur de Lang. Préféré à Widmer, le Saint-Gallois avait le bonheur de marquer sur ses terres son deuxième but en sélection. Il avait inscrit le premier il y a deux ans lors de la victoire 2-0 à Tirana qui avait permis à la Suisse de se qualifier pour la Coupe du monde au Brésil.

La messe était donc dite après ce 1-0. Incapable de porter le danger devant la cage de Bürki ne serait-ce qu'une seule fois, la 196e équipe au monde n'aura tenu que six minutes de plus qu'au match aller à Serravalle. Cette rencontre à sens unique s'est ensuite résumée à une séance d'entraînement de l'équipe de Suisse dans les trente derniers mètres adverses. Une séance agrémentée par trois penalties, le premier botté par Inler à la 55e pour le 2-0, le deuxième par Djourou pour le 4-0 de la 72e et le troisième par Embolo pour le 6-0. Se sont ajoutés une reprise dans le but vide de Mehmedi après une frappe de Schär détournée par le gardien pour le 3-0 de la 65e, une frappe croisée pour le 5-0 de Kasami à la 75e et le dernier but pour Derdiyok à la 89e qui a su fêter comme il se devait son grand retour en sélection.

Il n'y a donc pas de grandes leçons à tirer de ce match. La crise de confiance que peuvent traverser en cet automne un Fabian Schär, un Gökhan Inler et un Josep Drmic était toutefois bien perceptible. Le meilleur acteur de cette rencontre presque atypique fut finalement le public bon enfant de l'AFG Arena qui n'a pas cessé d'encourager son équipe de Suisse. Le temps où la Suisse d'Alex Frei et de Marco Streller était sifflée à Saint-Gall est bien révolu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS