Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'équipe de Suisse devra vraisemblablement disputer un nouveau barrage pour assurer son maintien dans le groupe mondial de la Coupe Davis.

La formation du capitaine Severin Lüthi est en effet menée 2-0 dans son 1er tour au Kazakhstan après les deux premiers simples. Cette rencontre a démarré de la pire des manières pour la Suisse. Son no 1 Henri Laaksonen (ATP 123) a été dominé 6-2 7-6 (9/7) 3-6 7-5 par Dmitry Popko (ATP 231) dans le seul match du week-end dont l'équipe helvétique partait sur le papier favorite. Le néophyte Adrian Bodmer (ATP 485) s'est ensuite incliné avec les honneurs devant l'unique membre du top 100 présent à Astana, Mikhail Kukushkin (ATP 73), vainqueur 3-6 6-3 6-2 6-3.

La tâche du double helvétique - qui devrait être composé de Marc-Andrea Hüsler et Luca Margaroli - s'annonce forcément délicate. La paire kazakhe Timur Khabibulin/Aleksandr Nedovyesov est sans doute moins compétitive que le duo biélorusse Max Mirnyi/Andrei Vasilevski, qui s'était imposé 7-6 7-6 7-6 face à Bodmer/Margaroli en barrage à Bienne en septembre dernier. Mais la pression sera moindre sur les épaules kazakhes. Et, pour mémoire, jamais la Suisse n'est parvenue à gagner une rencontre de Coupe Davis après en avoir perdu les deux premiers simples...

Laaksonen en panne de confiance

Et ce n'est vraisemblablement pas dans la capitale du Kazakhstan que la Suisse signera pour la première fois cet exploit. Henri Laaksonen est loin d'évoluer au niveau qui lui a permis d'intégrer pour la première fois le top 100 l'an passé. Le Schaffhousois de 25 ans a subi vendredi sa quatrième défaite en autant de matches disputés en 2018. Il a pourtant bénéficié de trois balles d'égalisation à un set partout dans le tie-break de la deuxième manche. Mais sa panne de confiance s'est traduite par un manque d'efficacité sur les points importants (4 balles de break converties sur 14 possibilités, 5/7 pour Dmitry Popko).

Titularisé pour la première fois en simple dans cette compétition, Adrian Bodmer a en revanche su démontrer toute l'étendue de son talent. Doté d'un superbe revers à une main, le St-Gallois de 22 ans a remporté de manière méritée la première manche. Il a même signé le break d'entrée dans la deuxième. Mais l'expérimenté Mikhail Kukushkin (30 ans) a élevé peu à peu son niveau de jeu pour prendre logiquement le dessus. Le joueur d'origine russe n'a ainsi pas dû faire face à la moindre balle de break dans les deux derniers sets.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS