Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse s'est fixée deux priorités pour la 67e assemblée générale de l'ONU qui s'ouvre à New York: la réforme de l'organisation et la sécurité internationale. La présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf et le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter l'ont affirmé lundi soir devant la presse.

L'ONU a besoin d'être réformée afin d'être plus efficace, a souligné Eveline Widmer-Schlumpf, qui prononcera mardi après-midi (heure locale) son discours devant l'assemblée générale à New York. La démocratisation du Conseil de sécurité demeure une préoccupation importante, a indiqué la présidente de la Confédération.

Depuis son adhésion à l'ONU il y a dix ans, la Suisse plaide pour une réforme du Conseil de sécurité, dominé par les vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale et qui ne reflète plus la réalité géopolitique, a-t-elle rappelé.

Conjointement avec d'autres pays, la Suisse veut demander au Conseil de sécurité de porter la situation en Syrie devant la Cour pénale internationale (CPI). Selon Didier Burkhalter, 23 pays soutiennent jusqu'à présent cette démarche.

Crimes de guerre en Syrie

Nous souhaitons obtenir un soutien encore plus large avant de remettre le document, a-t-il précisé. La CPI doit enquêter sur toutes les parties qui auraient commis des crimes contre l'humanité en Syrie, a déclaré Eveline Widmer-Schlumpf lundi lors d'une conférence sur l'état de droit.

Parmi les autres préoccupations de la Suisse figurent aussi le développement durable, l'efficacité énergétique et la lutte contre le changement climatique. La Suisse lutte également avec ses voisins pour l'abolition universelle de la peine de mort, a ajouté Didier Burkhalter.

De son côté, Eveline Widmer-Schlumpf a dressé un bilan positif du travail de la Suisse à l'ONU durant sa première décennie en tant que membre. Il y a deux semaines le secrétaire général de l'organisation Ban-Ki-moon avait remercié la Suisse pour sa collaboration fructueuse dans un discours devant l'assemblée fédérale à Berne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS