Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse doit redoubler d'efforts et accueillir clairement davantage de réfugiés. La section suisse d'Amnesty International a lancé cet appel au Conseil fédéral avec une pétition qu'elle lui a remise mercredi.

Près de 11'000 personnes ont signé la pétition "SOS Europa", a indiqué l'ONG dans un communiqué. Elle a été lancée par Amnesty International en juillet 2014 après la mort de centaines de migrants noyés au large de la Méditerranée.

Au total, ce sont environ un demi-million d'individus à travers le monde qui soutiennent le texte. Ils demandent aux gouvernements européens "de prendre des mesures immédiates afin d'éviter de nouvelles souffrances et de nouveaux décès aux frontières extérieures de l'Union européenne".

Et la Suisse doit aussi mettre la main à la pâte: elle doit octroyer des visas humanitaires aux réfugiés "vulnérables, tels que les femmes enceintes, les malades, les enfants et faciliter le regroupement familial notamment pour les réfugiés de Syrie", écrit la section suisse d’Amnesty International dans un communiqué.

L'organisation de défense des droits de l'homme salue néanmoins la décision du gouvernement d’accueillir 3000 réfugiés supplémentaires. Cependant, face à l’ampleur de la crise actuelle, ce nombre doit être significativement revu à la hausse, estime-t-elle.

ATS