Navigation

La Suisse ne disputera pas les quarts de finale

Ce contenu a été publié le 19 mai 2014 - 22:20
(Keystone-ATS)

Genève - Médaillée d'argent l'an dernier, l'équipe de Suisse ne participera pas aux quarts de finale du Championnat du monde de Minsk.
Les hommes de Sean Simpson n'ont plus aucune chance de terminer parmi les quatre premiers du groupe B à la suite de la victoire de la Finlande face au Kazakhstan lundi. Les Finlandais ont tremblé jusqu'au bout, mais ils se sont tout de même imposés 4-3.
Avec 11 points, les Finlandais sont intouchables pour la Suisse (7 points et un match à jouer mardi face à la Lettonie). Mais Jokinen et ses coéquipiers ne sont pas encore qualifiés pour la suite de la compétition. Sous la menace de la Lettonie et la Biélorussie, ils pourraient bien eux aussi rester à quai.
Menés 2-1, les Lions ont réagi dans les fins de tiers. Ils ont égalisé à la 20e par Lehtera, puis durant la période médiane, ils ont inscrit le 4-2 par Immonen à trois secondes de la sirène. Mis sous pression au cours du troisième tiers, ils sont finalement parvenus à conserver un but d'avance.
Dans le match du soir, la Biélorussie a battu la Lettonie 3-1. Les hôtes passent à 12 points et se rapprochent très sérieusement des quarts de finale. Les Lettons peuvent encore espérer faire partie des huit en prenant le meilleur sur la Suisse.
Le conte de fées continue pour la France. Les "Givrés" ont pris la mesure du Danemark 6-2 lundi. Cette victoire les hisse à 10 points et leur assure une place en quarts de finale malgré une ultime rencontre à disputer face aux Tchèques mardi.
Comme souvent lors de ce mondial, les Français ont fait la différence en fin de partie. Et encore une fois, la ligne Bellemare-Roussel-da Costa - onze points à eux trois - a causé bien des tourments à l'arrière-garde adverse. Grâce à ces trois nouveaux points, la France va prendre part aux quarts de finale pour la première fois en... 19 ans. En 1995 en Suède, les Bleus avaient été éliminés sèchement 5-0 par la Finlande. Là, selon toute vraisemblance, c'est la Russie qui devrait se dresser sur leur route.
Dans la dernière partie de la soirée, la Suède a facilement disposé de l'Italie 5-1.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.