Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Confédération et les autorités du canton s'engagent à soutenir à hauteur de 14,5 millions de francs l'installation à Genève et le démarrage du Fonds vert pour le climat, si la candidature helvétique l'emporte. La Suisse souhaite que le fonds démarre au plus vite.

"Nous voulons que le fonds réussisse, c'est la priorité de la Suisse. Le fonds doit démarrer au plus vite dans un cadre idéal pour qu'il puisse fonctionner efficacement. Genève a beaucoup à offrir", a déclaré vendredi le chef de la délégation suisse, l'ambassadeur Jürg Lauber.

Cinq autres candidats

La Suisse est candidate pour accueillir le secrétariat du nouveau Fonds vert aux côtés de cinq autres Etats, l'Allemagne, la Corée du Sud, le Mexique, la Namibie et la Pologne. Les six pays présentent leur dossier de candidature à l'occasion de la première réunion du Conseil exécutif du Fonds vert pour le climat, qui s'est ouverte jeudi à Genève.

Les 14,5 millions de francs (dont 800'000 francs du canton de Genève) seront valables pour les trois premières années d'activité du secrétariat, dès 2014. Ce soutien sera ensuite revu selon les besoins.

Des bureaux seront offerts gratuitement pour une trentaine d'employés, dans un premier temps, une centaine au maximum, dans le bâtiment de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), a précisé l'ambassadeur Jürg Lauber.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS