Navigation

La Suisse peut presque dire au revoir aux quarts de finale

Ce contenu a été publié le 12 mai 2014 - 18:28
(Keystone-ATS)

Genève - Pour son troisième match du tournoi mondial, la Suisse a une fois encore connu la défaite. Les hommes de Sean Simpson se sont inclinés 4-3 devant la Biélorussie. Les quarts s'éloignent.
Et dire qu'à la 44e, Froidevaux avait réussi à remettre la Suisse devant en marquant le 3-2 sur son deuxième shift de la rencontre. Mais voilà, la Biélorussie n'a jamais abandonné et elle peut compter sur quelques joueurs étoiles. Sergei Kostitsyn (2 buts/1 assist) et Mikhail Grabovski (un but) ont fait la différence dans le troisième tiers.
Dans une patinoire bouillante, les Suisses ont commencé de la pire des manières. Sur une supériorité numérique, Ambühl a perdu le puck à la ligne bleue adverse. Plus vif que les visiteurs, Sergei Kostitsyn a filé vers le but pour tromper imparablement Reto Berra. Heureusement, les hommes de Sean Simpson n'ont pas gambergé trop longtemps. 41 secondes après la douche froide biélorusse, Yannick Weber a profité d'un très bon travail préparatoire de Josi et Brunner pour égaliser d'un puissant lancer frappé. Un premier but en power-play dans le tournoi et peut-être un déclic. Et à la 18e, les Helvètes ont fait goûter aux locaux leur propre médecine. Schäppi a récupéré un puck dans la zone de défense avant de tromper Koval de fort belle manière et alors que les Suisses évoluaient avec un homme de moins sur la glace.
La seconde période aurait dû permettre aux Suisses de prendre le large, or il n'en a rien été. Ce sont au contraire les joueurs de Glen Hanlon qui ont profité d'un 4 contre 4 pour égaliser (24e). Stas a abusé Romy derrière la cage de Berra avant de revenir vers le goal et de battre le portier de l'Avalanche. Après cette parité, les hommes de Sean Simpson ont un peu peiné à proposer à nouveau des actions dangereuses. Comme si ce grain de sable dans leur plan de match avait enrayé la machine.
Menés 3-2, les Biélorusses n'ont jamais cessé d'y croire. Seger n'a pas su dégager le puck, et Sergei Kostitsyn a puni la Suisse pour cette erreur quelques instants plus tard lors de l'égalisation biélorusse (50e). Sur le but décisif, Blum a été pris de vitesse par Grabovski.
Ce troisième revers de rang ne prive pas encore la Suisse de quart de finale, mais le chemin s'annonce plus que périlleux. Les hommes de Simpson doivent maintenant se reconcentrer avant d'affronter l'Allemagne mercredi où là encore, la défaite sera interdite.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.