Toute l'actu en bref

La Suisse préside pour une année l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) (photo prétexte).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

L’ambassadeur Benno Bättig préside dès mardi l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA). Il assumera ce rôle pour une année.

L'IHRA, qui compte 31 Etats membres, a pour objectif d'encourager l'enseignement de l'holocauste et la recherche à son propos, ainsi que d'entretenir le souvenir par des commémorations et des mémoriaux.

La Suisse entend mettre l'accent sur l'éducation et la formation ainsi que sur la jeunesse et les médias sociaux, a précisé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué.

Dans le cadre d'une cérémonie organisée mardi à l'ambassade de Suisse à Berlin, l'ambassadeur Benno Bättig, chef de la délégation suisse auprès de l'IHRA et secrétaire général du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a pris la succession de la Roumanie à la tête de l'IHRA.

Evénements programmés

Le nouveau président en exercice a déclaré lors de la cérémonie que la présidence suisse prévoyait différentes activités visant à sensibiliser les jeunes pour que le passé reste présent dans les esprits.

Dans le même ordre d'idée, la Suisse a fait de l'éducation et de la formation, de la jeunesse et des médias sociaux les priorités de cette présidence. "Les moyens de communication modernes doivent permettre de transmettre aux jeunes des connaissances sur l'holocauste et d'entretenir le souvenir des crimes perpétrés par le régime national-socialiste contre les populations juive, rom, sinti et d'autres minorités", poursuit le communiqué du DFAE.

Dans le cadre de sa présidence, la Suisse organisera notamment à la Haute école pédagogique de Lausanne des Journées internationales d'études sur le thème de l'enseignement et de la sensibilisation à l'holocauste.

ATS

 Toute l'actu en bref