Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse renforce la lutte contre la traite des êtres humains. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a lancé jeudi à Berne le premier "plan d'action national contre la traite des êtres humains". But: une plus grande prise de conscience et 23 mesures concrètes.

Dans le monde, 21 millions de personnes sont victimes du travail forcé, de la traite des êtres humains et d'autres pratiques proches de l'esclavage, selon une estimation de l'Organisation internationale du travail. "La Suisse est un pays de destination et de transit pour la traite des êtres humains", a déclaré la ministre de la justice Simonetta Sommaruga jeudi à Berne.

La ministre participait à une conférence organisée par la division Sécurité humaine du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Celle-ci se déroulait dans le cadre de la Journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains.

Cinquante cas par année

En Suisse, la justice pénale cantonale s'occupe d'une cinquantaine de cas de traite d'êtres humains par année, a indiqué Boris Mesaric, directeur du service de coordination contre la traite d'êtres humains et le trafic de migrants (SCOTT).

Les cas connus ne sont que la pointe de l'iceberg, a poursuivi la conseillère fédérale. "Les victimes de la traite des êtres humains ne se rencontrent pas seulement en ville, mais aussi dans les agglomérations, le long des axes routiers et à la campagne".

La traite ne se limite pas à la prostitution. Des personnes employées dans des familles, dans l'agriculture ou dans la restauration sont aussi exploitées à outrance.

Unir les forces

Les différents milieux concernés collaborent déjà via le SCOTT depuis 2003. Mais Simonetta Sommaruga veut que la collaboration aille plus loin, a-t-elle précisé dans le plan d'action national 2012-2014, souhaitant par exemple une meilleure définition des responsabilités.

La lutte contre ce phénomène repose sur quatre piliers: la prévention, la poursuite pénale, la protection des victimes et une plus grande collaboration sur le plan suisse et international.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS