Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Victoire chiche, mais victoire quand même. Pour son 7e match de préparation, la Suisse a battu la Lettonie 2-1 après prolongation à Riga grâce à Mottet et Riat.

A une semaine du départ pour le Danemark, les joueurs sous la pression d'un ultime cut de Patrick Fischer avaient intérêt de donner des maux de tête à leur coach. Killian Mottet a parfaitement compris l'importance de ces matches de préparation en inscrivant son quatrième but de la préparation.

L'attaquant fribourgeois fait partie de la race des buteurs et il n'y en a jamais trop dans une équipe qui n'allume pas la lampe autant qu'elle le souhaiterait. Et en attendant Niederreiter, Andrighetto et probablement Hofmann et Suter, c'est aux ailiers présents se montrer qu'ils méritent d'embarquer dans l'avion pour Copenhague. Lui aussi en verve durant cette préparation, Damien Riat s'est signalé en donnant la victoire à la Suisse en prolongation. Le futur attaquant de Bienne a profité des blancs de la défense lettone en overtime pour se faire plaisir. Il a surtout rattrapé le deux contre zéro manqué par Haas quelques secondes plus tôt.

Mais la formation rouge à croix blanche a eu de la veine. Sans un arrêt de Genoni à la 51e sur un tir de Kalns et surtout un poteau de Razgals à cinq secondes de la fin du troisième tiers, la Suisse aurait pu cocher la colonne défaite.

Parfois mise à mal, la défense helvétique a tenu bon. Dommage en revanche que le power-play n'ait rien produit. Il y a eu cette séquence à 5 contre 3, devenue finalement un 4 contre 3 après une pénalité contre Moser. Pendant ces deux minutes, la Suisse n'a pas trouvé le bon rythme et les bonnes lignes de shoot.

Après la fin de la partie, les deux équipes ont encore disputé une séance de tirs au but "pour beurre" et ce sont les Lettons qui se sont imposés 2-1.

Pour l'anecdote, la partie a pris un peu de retard en raison de la cérémonie en l'honneur du gardien Arturs Irbe. Idole de tout un peuple, Irbe, 51 ans aujourd'hui, a commencé par défendre les couleurs de l'Union soviétique avant l'éclatement de l'URSS. Le Balte a ensuite défendu les couleurs de la Lettonie dès 1996. Il a surtout connu une longue carrière en NHL de 1991 à 2004. Il a joué pour San Jose, Dallas, Vancouver et Carolina. Son maillot trône désormais dans les combles de la patinoire de Riga.

La Suisse va retrouver ce même adversaire vendredi à 18h40 pour son 8e et dernier match de préparation. Le bilan est pour l'heure de quatre victoires pour trois défaites.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS