Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse soutiendra l'Autorité palestinienne jeudi à l'ONU

La Suisse apportera sa voix jeudi à la résolution octroyant à la Palestine un nouveau statut d'Etat observateur non membre à l'ONU. Le Conseil fédéral veut donner une chance supplémentaire au processus de paix, selon Didier Burkhalter, qui a rendu publique la décision.

"Il ne s'agit pas du tout de prendre partie pour un Etat plutôt que l'autre", a affirmé le ministre des affaires étrangères mercredi devant la presse. La solution à deux Etats est actuellement "aux soins intensifs". Avec la poursuite de la colonisation des Territoires palestiniens et si le processus de paix n'est pas relancé, elle risque même de devenir bientôt théorique.

Dans ce contexte, le pas que s'apprête à franchir l'Assemblée générale de l'ONU offre une chance à une solution durable avec deux Etats indépendants. L'octroi du nouveau statut d'Etat non membre à la Palestine permettra à ce dernier de bénéficier des structures onusiennes. Cela l'obligera à lutter contre le terrorisme tout en lui en donnant plus de moyens, a précisé le conseiller fédéral.

Lutte contre le terrorisme

Israël, qui sait bien que la résolution sera selon toute vraisemblance acceptée, n'a pas à être inquiet de son contenu, assure Didier Burkhalter. Après la France et l'Autriche mardi, l'Espagne, la Norvège et le Danemark ont annoncé mercredi qu'ils voteraient en faveur de la résolution palestinienne à l'ONU.

La Suisse explique que cette résolution constitue "la clef de voûte d'une solution à deux Etats". Son texte est "pragmatique et constructif" et il n'implique en aucun cas une reconnaissance bilatérale d'un Etat palestinien, a précisé M. Burkhalter.

L'ambassadeur palestinien à Genève Ibrahim Kraishi s'est déclaré "hautement satisfait" par la décision de la Suisse. Tout comme le Groupe parlementaire Proche-Orient et l'Association Suisse-Palestine, qui estiment que la Suisse suit ainsi une politique cohérente.

L'ambassadeur israélien à Berne Yigal Caspi regrette en revanche la démarche palestinienne, qu'il juge contreproductive. Même son de cloche du côté de l'Association Suisse-Israël (ASI).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.