Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - La Suisse a été tenue en échec par la Norvège à Berne (1-1). Elle conserve la tête du groupe E au terme d'une intense lutte qui laissera peut-être des traces dans les organismes.
La Suisse a cru avoir forcé le destin quand Gavranovic, entré peu auparavant, a ouvert le score à la 79e à la suite d'un corner de Shaqiri prolongé par Xhaka (3e but en 4 sélections pour le Tessinois). Mais, deux minutes plus tard, le géant Brede Hangeland a lui aussi crucifié le gardien adverse de la tête, également sur corner. Le drame a été évité de peu sur un tir d'El Younoussi sur le poteau de Benaglio à la... 90e.
La frustration affichée par Hitzfeld dans un emportement peu habituel au moment où l'arbitre sifflait la mi-temps traduisait bien le sentiment des Suisses. Rudoyés par les solides gabarits scandinaves, Shaqiri & Cie ont souffert mille maux dans un Stade de Suisse plein. Puissance maximale exigée à chaque course, des duels permanents comme autant de coups reçus et donnés, guerre aérienne, débauche d'énergie de tous les instants: plus qu'un match de football, cette rencontre était une bataille acharnée.
L'insolente efficacité dont les Suisses ont bénéficié depuis le mois d'août n'était pas à l'heure au rendez-vous de la capitale. Paroxysme de cet abandon, une tête de Barnetta sur le poteau à la 25e, après un centre de Lichtsteiner, dans un schéma qui a fonctionné plus d'une fois. La sélection d'Ottmar Hitzfeld aurait toutefois aussi bien pu se retrouver menée au score sans deux parades décisives de Diego Benaglio face à Hangeland et Forren.
Mais la frustration de la Suisse avait surtout pour cible l'arbitrage de David Fernandez Borbalan. L'Espagnol, perdant peu à peu le contrôle, a beaucoup sanctionné les Suisses en avertissant notamment Derdiyok qui sera suspendu mardi en Islande.
Difficile de reprocher quoi que ce soit à une Suisse qui a dominé les débats plus nettement en seconde période. Contre toute attente, la rencontre de mardi à Rykjavik aura valeur de sommet, l'Islande s'étant imposée 2-1 en Albanie et n'accusant désormais plus qu'un point de retard.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS