Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse se classe à nouveau dans le top ten des 50 pays les plus attractifs, selon le classement Nation Brands Index de 2011. Elle perd toutefois un rang par rapport à 2010 pour pointer en 9e position. Son image a en particulier souffert dans les médias étrangers.

La Suisse est surtout appréciée pour sa gouvernance, qualifiée de "compétente" et "honnête", sa qualité de vie et ses mesures pour protéger l'environnement, selon un communiqué de Présence suisse diffusé vendredi. Son apport à la science est aussi légèrement mieux noté.

D'une manière générale, c'est toujours en Allemagne que la Suisse obtient le meilleur rang (2e). La Chine et la Russie la classent toutes deux 5e, alors que les Etats-Unis et la Turquie la placent respectivement en 7e et 6e position. Les pays d'Amérique latine ont par contre dégradé la note de la Suisse. Au final, elle se classe 9e, l'Australie se glissant au 8e rang.

Médias critiques

Cette perception positive du grand public ne correspond cependant pas à la tonalité des médias étrangers. En 2011, plusieurs articles se sont montrés critiques envers la Suisse, notamment sur les questions fiscales ainsi que sur les banques suisses qui ont fait les gros titres, note Présence suisse. L'impôt libératoire avec l'Allemagne et le Royaume-Uni a aussi suscité des commentaires réservés.

"La Suisse continue de jouir d'une bonne image dans le grand public à l'étranger", relève Nicolas Bideau, chef de Présence suisse. "Mais il faut la cultiver pour qu'elle ne soit pas écornée à la longue dans les médias étrangers", conclut-il.

ATS