Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suva a enregistré une forte hausse des accidents survenus à l'étranger ces dix dernières années. Leur nombre est en moyenne de 60'000 par an, soit une hausse de 50% depuis 2002 et l'introduction de la libre circulation. La plupart sont non professionnels.

Dans la deuxième moitié des années 1990, le nombre d'accidents sur sol étranger se situait autour des 40'000. Ces chiffres, présentés jeudi, proviennent de la nouvelle analyse du Service de centralisation des statistiques de l'assurance-accidents (SSAA), géré par la Suva.

La plupart des accidents se produisent dans les pays limitrophes, à savoir en France (18'600 en 2013), en Allemagne (10'200), en Italie (9200) et en Autriche (5700).

Près de la moitié des victimes sont des frontaliers domiciliés dans les pays voisins et travaillant en Suisse.

Vacances à risques

L'autre moitié des victimes habite en Suisse. Ces personnes passent leurs vacances ou exercent des activités de loisirs dans un pays limitrophe.

L'Espagne est le pays non-limitrophe où se produisent le plus d'accidents. Il s'agit d'une des destinations de vacances préférées des Suisses.

La prévention porte ses fruits

Au total, la Suva a enregistré 796'696 accidents professionnels et non professionnels en 2014. Cela représente une légère baisse (-0,5%) par rapport à 2013, et ce malgré une augmentation du nombre de personnes actives.

Cette diminution est due d'une part aux efforts de prévention. D'autre part, davantage de personnes exercent des métiers moins exposés aux risques d'accidents, constate la Suva.

ATS