Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La télévision est le principal influenceur d'opinion en Suisse

C'est principalement grâce à la télévision que les Suisses se forgent leur opinion, relève le monitoring sur les médias réalisé par l'Office fédéral de la communication (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Les Suisses se forgent leur opinion principalement grâce à la télévision, avant la presse écrite, la radio et les médias en ligne. Ils disposent d'assez de sources pour s'instruire. Un nouveau site internet, disponible depuis mardi, décrit l'influence des médias.

Les résultats du premier monitoring des médias suisses sont accessibles sur www.monitoring-medias-suisse.ch. Selon l'étude réalisée par Publicom sur mandat de l'Office fédéral de la communication, le paysage médiatique suisse est diversifié et performant.

Celui-ci assumerait largement son rôle social de garant de la diversité d'opinions "malgré des conditions de marchés difficiles et certaines tendances à la concentration inquiétantes et potentiellement néfastes".

Même si le choix de médias d’information est nettement plus vaste pour les Suisses alémaniques que pour les Romands et les italophones, le public dispose de suffisamment d’alternatives pour satisfaire ses besoins d’information auprès de différentes sources.

Pas de danger imminent

Selon l'étude, il n'y aurait aucun danger imminent de mainmise. "On voit se former dans de nombreux espaces un duopole avec la SRG SSR et Tamedia, mais rien ne laisse supposer que dans un proche avenir, un seul fournisseur pourrait exercer une trop forte domination".

Une certaine vigilance reste toutefois de mise. La SSR occupe une position très puissante, qui peut réduire les perspectives de concurrence régionale. Le diffuseur de service public doit en outre affronter le vieillissement de son public.

Par ailleurs, la tendance persistante à l'uniformisation de programmes et organismes rédactionnels permet à quelques sociétés d'exercer une influence considérable avec des contenus suprarégionaux. L'étude cite entre autres les titres de la Luzerner Zeitung en Suisse centrale et de Somedia dans les Grisons.

SSR et Tamedia en tête

Au niveau national, aucune offre n'a pu s'imposer en média majoritaire. La SSR est l'entreprise la plus influente (31%), suivie du groupe Tamedia (17%). Ce dernier arrive aussi en seconde position en Suisse romande (22%) derrière la SSR (33%) et loin devant Editions Suisses Holding (4%) et Ringier (2%).

Une petite poignée de programmes TV étrangers sont capables d'influencer l'opinion. Ils occupent une position nettement plus confortables que les télévisions régionales privées. Selon les résultats de l'étude, les médias en ligne occupent le dernier rang dans les trois régions.

L'impact n'est pas le même selon la classe d'âge. Les plus jeunes se forgent avant tout une opinion à la lecture de "20 minutes", les groupes plus âgés privilégient les programmes de télévision de radio de la SSR.

Suisse romande

Rayon chaînes et titres, RTS Un arrive en tête en Suisse romande devant 20 minutes, La Première, TF1, RTS Deux, M6, France 2, Le Matin, 24 heures et la Tribune de Genève. Les résultats sont plus nuancés selon les trois espaces médiatiques retenus.

La SSR a une part d'influence de 34% à Genève et dans la région Vaud/Fribourg/Valais et de 33% dans l'Arc jurassien. Ce dernier se démarque par un plus faible poids de Tamedia (12% contre 28% à Genève et 23% dans VD/FR/VS) et une importance plus forte d'Editions Suisses Holding (9% contre 1% et 4%).

Du côté des titres et chaînes, la Tribune de Genève cartonne au bout du lac (32%, troisième position). RTS Un (45%) et 20 minutes (41%) sont en tête. La quatrième place revient à La Première. Suivent RTS Deux, TF1, France 2, M6, le Matin et le Temps à plus de 10%.

L'ordre d'influence dans la région VD/FR/VS donne RTS Un (47%) suivi de 20 minutes (39%), La Première (34%), TF1, RTS Deux, 24 Heures, M6, Le Matin, France 2 et Le Nouvelliste. Dans l'Arc jurassien, TF1 arrive en troisième position (24%) derrière RTS Un (46%) et La Première (32%). La chaîne française se place ex-aequo avec 20 minutes et devant RTS Deux, M6, France 2, RTN, l'Express et le Quotidien Jurassien.

Tessin et Suisse alémanique

Au Tessin, la télévision a aussi la cote. Le Corriere del Ticino se classe deuxième. En Suisse alémanique, SRF+ se place en tête devant 20 minutes. Dans le top dix, on retrouve d'autres chaînes de la SSR, des télévisions allemandes ainsi que le Blick et le Tages-Anzeiger.

Le monitoring des médias suisses s'intéresse aussi aux rapports de force et à l’enchevêtrement des entreprises dans le marché des médias. L’étude se base sur l'analyse de quelque 170 marques de médias et neuf groupes de médias nationaux et 14 marchés régionaux locaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.