Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Miami - La tempête tropicale Alex s'était considérablement affaiblie dimanche, au moment où elle balayait la péninsule mexicaine du Yucatan, a annoncé le Centre national des ouragans américain (NHC). Il prédit qu'Alex devrait s'éloigner de la marée noire.
La tempête tropicale Alex, la première de la saison 2010 en Atlantique, avait atteint samedi soir le Belize. Elle a entraîné de fortes pluies dans le nord du Guatemala et sur la péninsule mexicaine du Yucatan.
La tempête tropicale s'est fortement affaiblie depuis samedi, ses vents passant en moins de 24 heures de 95 km/h à 55 km/h, selon le NHC, basé à Miami (Floride, sud-est des Etats-Unis).
"Il y a un petit risque, d'environ 10 %, qu'Alex se transforme en cyclone dans les prochaines quarante-huit heures", a précisé le NHC.
Alex ne constitue pas pour le moment une menace pour le groupe pétrolier BP, qui lutte toujours dans ce secteur contre la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis, selon le NHC.
Au nom du principe de précaution, l'entreprise Shell, également présente dans cette zone riche en hydrocarbures, a décidé d'évacuer près de 300 de ses employés travaillant sur des plates-formes pétrolières ou sur des puits.
Samedi, la côte du Belize et la côte orientale du Yucatan, de Chetumal à Cancun, avaient été placées en état d'alerte. Quelque 200 personnes ont été évacuées des zones côtières dans l'Etat mexicain de Quintana Roo.
La saison des ouragans s'étend de début juin à fin novembre en Atlantique. Les experts prévoient qu'elle sera très active cette année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS