Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les touristes ont dû se contenter d'admirer la Tour Eiffel du sol (image d'illustration).

KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI

(sda-ats)

La Tour Eiffela été fermée mercredi après-midi par la direction en raison d'un conflit social. Le personnel dénonce des "files d'attente parfois monstrueuses" devant ce monument emblématique de Paris, visité par plus de six millions de personnes par an.

Les accès à la tour ont été fermés à 16h00, indiquait un panneau au pied du monument, en pleine saison touristique. Les visiteurs déjà à l'intérieur ont cependant pu rester, la tour n'étant pas évacuée. La Société d'Exploitation de la Tour Eiffel (SETE) n'a pas été en mesure d'indiquer quand le monument rouvrirait.

Selon la direction, la fermeture de la "Dame de fer" fait suite à la suspension des négociations en début d'après-midi avec les syndicats, laissant des dizaines de touristes dépités.

Réorganisation des files d'attente

La querelle tourne autour d'un projet de réorganisation des files d'attente du monument. Les syndicats CGT et FO avaient déposé un préavis de grève pour jeudi. Ils dénoncent "des files d'attente parfois monstrueuses", générées selon eux par l'accueil des visiteurs munis de billets vendus en prévente, pour accéder à la Tour à des créneaux horaires spécifiques.

Les syndicats ne contestent pas la décision de monter à 50% la proportion de tickets ouverts à la réservation par créneau horaire (contre 20% précédemment), mais déplorent que le choix de la direction de réserver l'un des deux piliers d'entrée à l'accueil de ces visiteurs engendre des files d'attente "souvent totalement déséquilibrées": jusqu'à trois heures pour les billets classiques et une heure pour les billets horodatés à certains créneaux horaires, selon la CGT.

"La file d'attente pour les visiteurs achetant leur billet sur place est pour l'heure incontournable", répond la SETE. "Elle s'estompera dans le temps, au fur et à mesure que la proportion de billets vendus en ligne augmentera", assure-t-elle. La société revendique "10'000" billets horodatés vendus chaque jour et assure que "le temps d'attente est très faible".

"Un gâchis"

"Ce dispositif a été accompagné d'un important renfort d'effectifs", selon la SETE, qui parle d'une "trentaine d'emplois", sur un total d'environ 300. "Au-delà du gâchis généré en termes d'efficacité, insatisfaction des visiteurs (...) les agents d'accueil sont à bout", fustige pour sa part la CGT.

La Tour Eiffel a été à plusieurs reprises touchée par des grèves: en octobre, elle avait été fermée au public en raison d'un arrêt de travail de ses salariés, et en septembre, elle avait été partiellement fermée dans le cadre d'une manifestation nationale contre la réforme du Code du travail.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS