Le ministère russe de la défense a annoncé vendredi que la trêve instaurée pour deux jours à Alep avait été prolongée de 72 heures, à l'initiative de la Russie. La cessation des hostilités a réduit le niveau des violences dans cette ville du nord de la Syrie.

"Le régime de silence (des armes, ndlr) dans la province de Lattaquié (dans le nord-ouest de la Syrie, ndlr) et dans la ville d'Alep a été prolongé de 72 heures à partir du 7 mai à 00h01 heure locale", a indiqué le ministère russe dans un communiqué.

Les Etats-Unis s'étaient prononcés peu avant pour une prolongation aussi longtemps que possible de l'accord de cessation des hostilités à Alep.

Echanges entre Moscou et Washington

"Les Etats-Unis et la Russie sont maintenant en communication directe de façon permanente concernant la situation, en particulier à Alep, et le but de cette communication permanente est d'empêcher des violations", avait déclaré John Kirby, porte-parole du département d'Etat américain.

La trêve a réduit le niveau des violences à Alep et les Etats-Unis sont déterminés à la maintenir aussi longtemps que possible, avait-il insisté.

Concernant le raid aérien mené jeudi contre un camp de réfugiés et qui a fait 28 morts, Washington vérifie des informations, a ajouté John Kirby. Les Etats-Unis ne sont pas encore en mesure de dire qui est responsable de cette attaque, a-t-il reconnu.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.