La Turquie "regrettera" d'avoir abattu un bombardier Soukhoï russe près de la frontière syrienne le 24 novembre, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine. Il a ajouté qu'on ne peut pas ignorer le fait qu'Ankara "aide les terroristes".

S'adressant là clairement aux Occidentaux, le chef de l'Etat russe a ajouté dans son discours annuel sur l'Etat de la nation que les pays "ne doivent pas appliquer un système à deux poids deux mesures concernant le terrorisme" et utiliser des organisations terroristes à leurs propres fins.

Ankara a déclaré que ses chasseurs avaient abattu l'avion russe à la suite de multiples avertissements lui signifiant qu'il violait l'espace aérien turc, ce que dément Moscou. Selon les Russes, le Soukhoï-24 est tout le temps resté dans l'espace aérien syrien, où il participait à des frappes contre les insurgés.

"Nous n'oublierons jamais (...) ceux qui ont tiré dans le dos de nos pilotes", a déclaré M. Poutine. "Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ça. Seul Allah le sait (...) Ils vont regretter ce qu'ils ont fait".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.