Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Turquie "regrettera" d'avoir abattu un bombardier Soukhoï russe près de la frontière syrienne le 24 novembre, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine. Il a ajouté qu'on ne peut pas ignorer le fait qu'Ankara "aide les terroristes".

S'adressant là clairement aux Occidentaux, le chef de l'Etat russe a ajouté dans son discours annuel sur l'Etat de la nation que les pays "ne doivent pas appliquer un système à deux poids deux mesures concernant le terrorisme" et utiliser des organisations terroristes à leurs propres fins.

Ankara a déclaré que ses chasseurs avaient abattu l'avion russe à la suite de multiples avertissements lui signifiant qu'il violait l'espace aérien turc, ce que dément Moscou. Selon les Russes, le Soukhoï-24 est tout le temps resté dans l'espace aérien syrien, où il participait à des frappes contre les insurgés.

"Nous n'oublierons jamais (...) ceux qui ont tiré dans le dos de nos pilotes", a déclaré M. Poutine. "Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ça. Seul Allah le sait (...) Ils vont regretter ce qu'ils ont fait".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS