Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il ne manque à la vache Haïti (photo) plus que 6000 kg de lait environ pour battre le record absolu de Suisse.

Keystone

(sda-ats)

"Haïti" de Grasswil, dans le canton de Berne, fêtera son 20e anniversaire le 21 avril. Parmi les vaches encore vivantes en Suisse, c'est elle qui a produit le plus gros volume de lait au cours de son existence: plus de 191'000 kg. Le record absolu n'est pas loin.

Pour le paysan Markus Wyss, sa femme Susanne et leurs quatre enfants, Haïti est bien plus qu'une productrice de lait. "Elle est devenue pour nous un véritable animal de compagnie", raconte M. Wyss.

La vache a ses privilèges à la ferme: son propre box, un enclos entre un cheval et des veaux. Elle peut aussi librement décider quand elle sort ou non dans le pré. "Elle a une vie magnifique", résume son propriétaire, qui ne la donnerait pour rien au monde.

Taureau canadien

Robe noire et pattes blanches, Haïti descend du taureau canadien Rudolph, mort il y a des années et dont la semence a été distribuée à des milliers de vaches de par le monde. Les descendantes de Rudolph sont connues pour produire plus de 100'000 kilos de lait au cours de leur vie.

Haïti est toutefois un cas à part. Il ne lui manque plus que 6000 kg de lait environ pour battre le record absolu de Suisse. Elle produit toujours 16 à 18 kg chaque jour et sa santé est excellente: elle pourrait donc battre ce record avant de mourir, voire dépasser les 200'000 kilos.

Haïti a mis bas pour la dernière fois il y a quatre ans. Malade, elle avait passé deux semaines dans une clinique avant de donner naissance à son onzième veau. Markus Wyss a ensuite suivi les conseils des vétérinaires et renoncé à faire inséminer une nouvelle fois sa vache. Qui a pourtant continué à produire de grandes quantités de lait.

Seule au pâturage

Autrefois dominante, Haïti est devenue peureuse. "Aujourd'hui, elle sort de préférence seule au pâturage", explique Markus Wyss. Les veaux qui batifolent alentour, non merci: elle se met à l'écart ou retourne à l'étable. Mais à l'occasion, quand personne ne la regarde, elle se faufile parmi les veaux pour manger des cubes de nourriture.

Il est tout à fait possible de développer une relation profonde, émotionnelle avec une vache, selon Markus Wyss. Mais ce n'est pas le cas partout et avec toutes les bêtes. Haïti vit parmi une soixantaine de vaches et autant d'animaux d'élevage.

Malgré son âge avancé, Haïti est en grande forme et livre du lait de bonne qualité, ce qui contredit l'idée communément admise selon laquelle les vaches à rendement élevé ne vivent pas longtemps.

Lorsqu'on demande à l'agriculteur pourquoi il ne l'a pas encore fait abattre, la réponse est simple: "Haïti a toujours été en bonne santé, elle est très fertile, a toujours donné du bon lait, et ses jambes comme ses sabots sont en bon état". M. Wyss n'a donc jamais eu de raison de s'en séparer. Et après toutes ces années, la famille aime tellement sa vache que c'est hors de question.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS