Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un soir de juillet, un grand violoniste oubliait dans l'omnibus entre Berne et Thoune un Stradivarius valant plusieurs millions de francs. Sa formidable distraction a défrayé la chronique bien au-delà des frontières helvétiques et pour cause, l'instrument est l'objet le plus précieux jamais retrouvé dans un train suisse.

Parmi les oublis record figurent également de grosses sommes d'argent, confie Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. Au total, contrôleurs et voyageurs rapportent chaque année aux objets trouvés des chemins de fer fédéraux quelque 100'000 articles de toute valeur. "Dans le top 10: téléphones portables et porte-monnaie".

Seule la moitié de ces biens sont rendus à leur propriétaire. De quoi permettre aux CFF de réaliser un joli profit sur le reste? Au contraire, selon Frédéric Revaz, "les revenus ne couvrent de loin pas les coûts de ce service offert à la clientèle".

D'ailleurs la compagnie a renoncé à revendre elle-même les objets non réclamés. Depuis 2005, elle les transmet à une entreprise spécialisée.

Bonnes affaires

Un bracelet en or serti de diamants d'une valeur de 26'000 francs et une montre Quinting à 19'000, voilà les articles les plus précieux actuellement proposés par Roland Widmer, qui a décroché il y a sept ans un contrat exclusif avec les CFF pour la revente des objets trouvés non réclamés.

Son entreprise basée à Zurich, Fundsachenverkauf.ch reçoit en moyenne chaque mois 60'000 articles, dont 400 téléphones portables. M. Widmer reste toutefois discret sur les conditions qui le lient à ses fournisseurs, se bornant à indiquer que "les CFF touchent un pourcentage sur nos ventes".

Le client, lui, peut faire de bonnes affaires. Les objets proposés par le site sont estimés par un spécialiste et certifiés. Ils sont ensuite vendus pour la moitié de leur valeur dans les rayons du magasin ou la boutique en ligne.

Selon la loi suisse, un passant qui découvre un objet dans la rue est tenu d'aviser la police lorsque la valeur de la chose est "manifestement supérieure à 10 francs". Son geste ne devrait toutefois pas rester sans récompense.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS