Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La version française du site américain d'informations Huffington Post a été lancée lundi matin. La journaliste Anne Sinclair, épouse de l'ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn, a été nommée directrice éditoriale. Le Suisse Paul Ackermann devient rédacteur en chef.

Cet ancien reporter au service société du magazine suisse "L'Hebdo" avait participé pour cette publication au lancement du "Bondy Blog" en Seine-Saint-Denis en 2005, durant les émeutes en banlieue parisienne. Il a également été responsable de l'édition du "Figaro.fr" et a développé la plateforme communautaire de "20minutes.fr".

Le nouveau site internet, entièrement en français, a fusionné avec le site participatif Le Post contrôlé par le groupe du quotidien "Le Monde". Il est disponible depuis le début de matinée à l'adresse "www.huffingtonpost.fr".

Consacré au débat

Ce nouveau média "sera largement consacré au débat", ajoute dans cet éditorial de lancement la journaliste, expliquant que le site aura une "double vocation": "livrer l'information 'chaude', celle qui tombe tous les jours" et "prendre en même temps du recul, être un site de débat".

"Bienvenue sur le Huffington Post!", indique de son côté la fondatrice du groupe, Arianna Huffington, dans une autre tribune, expliquant: "nous importons d'outre-Atlantique la plateforme, la technologie et les outils, mais Le Huffington Post est bel et bien ancré dans la culture française".

Comme sa version américaine, qui a connu un succès fulgurant, le site mélange informations, opinions et blogs écrits par toutes sortes d'intervenants, se voulant un rendez-vous de grandes signatures.

Dray ou encore Dati

Des tribunes seront signées par les politiques Rachida Dati (UMP) et Julien Dray (PS), qui écriront des carnets de campagne réguliers sur la présidentielle pour le Huffington Post.

Parmi les autres contributeurs, dont des blogs sont mis en ligne lundi matin, figurent le spécialiste du droit constitutionnel Guy Carcassonne, la journaliste et grand reporter Anne Nivat ou encore le metteur en scène et chroniqueur Nicolas Bedos.

ATS