Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La veuve du chanteur Johnny Hallyday "essaie" de négocier

Johnny Hallyday est mort en décembre 2017 des suites d'un cancer (archives).

KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER

(sda-ats)

La veuve de Johnny Hallyday, engagée dans une bataille judiciaire autour du testament américain du chanteur, qui déshérite à son profit ses enfants Laura Smet et David Hallyday, essaie de négocier avec eux. Mais c'est compliqué a-t-elle dit vendredi sur la chaîne TF1.

"On essaie. C'est compliqué, parce qu'il y a beaucoup de choses qui sont orchestrées. Il y a beaucoup de haine, de mépris, d'humiliation, des mensonges qui vous font mal. C'est difficile à entendre, c'est difficile de subir ça", a déclaré Laeticia Hallyday au journal de 20H, lors de sa première interview depuis la sortie vendredi matin du disque posthume de Johnny Hallyday, "Mon pays c'est l'amour".

Interrogée sur les concessions qu'elle était prête à faire dans cette bataille, Laeticia a répondu: "Beaucoup de choses, mais je pense que ce sont des choses intimes. Je n'ai pas trop envie d'en parler ce soir".

"Mon pays c'est l'amour", l'album posthume de Johnny Hallyday s'est vendu vendredi à 300'000 exemplaires physiques (CD et vinyles), un chiffre hors normes pour le marché français pour un premier jour de commercialisation, a annoncé la maison de disque Warner Music France. "Ce n'est pas un album comme les autres", a souligné Laeticia. "C'est un album qui a été réalisé dans la douleur, dans le combat contre cette maladie. C'était l'album de la résilience, du courage, de la détermination à vouloir dire quelque chose, vouloir parler de sa liberté de pensée, de sa fureur de vivre et puis d'amour", a-t-elle décrit.

Démarrage en flèche

Ce chiffre très impressionnant, qui ne prend pas en compte les écoutes en streaming selon Warner, est un record dans la discographie du "taulier" et pour l'histoire récente de l'industrie musicale française. En 1999, son album "Sang pour sang" s'était écoulé à 250'000 exemplaires lors de son premier jour de vente, avant de devenir son plus gros succès au fil des ans avec plus de deux millions de disques vendus.

"Mon pays c'est l'amour", au regard de ce démarrage en flèche, pourrait devenir le plus gros succès commercial de Johnny Hallyday, décédé en décembre dernier à l'âge de 74 ans.

En attendant, ce disque, dont la mise en place de 800'000 exemplaires était exceptionnelle au regard de l'industrie musicale actuelle, "n'aura pas été loin de battre le record de vente" dans l'histoire de la musique populaire française pour un premier jour d'exploitation, selon un spécialiste de la filière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.