Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La viande de veau blanche risque de bientôt disparaître des étalages en Suisse. La révision de l'ordonnance sur la protection des animaux oblige les agriculteurs à partir de l'an prochain à nourrir leurs veaux avec suffisamment de fer, ce qui modifiera la teinte de la viande.

Les bêtes seront nourries avec du maïs, de l'herbe et des fibres au lieu du lait et de la paille. La viande de veau blanche est toujours considérée par de nombreux consommateurs comme la plus tendre et la plus saine, relève Peter Christen de Proviande dans un entretien paru dans la "BauernZeitung". Les restaurateurs restent manifestement sceptiques sur la viande de veau rosée, précise-t-il.

Baisse de prix

La teinte blanche de la viande provient d'une carence en fer provoquant de l'anémie chez les jeunes bêtes. Les éleveurs subissent toutefois encore des baisses de prix lorsque la chair est trop rouge, note Peter Christen.

Proviande a lancé une campagne afin d'expliquer que la viande rosée a un meilleur goût et n'est pas moins tendre que la blanche. La qualité doit prévaloir, car la viande de veau n'est pas bon marché, ajoute-t-il.

Informer

Il s'agit à présent d'informer les éleveurs, les commerçants, les consommateurs ainsi que les restaurateurs. Les opinions qui dominaient durant des décennies ne peuvent pas être modifiées du jour au lendemain grâce à un simple communiqué de presse, tempère Peter Christen.

La nouvelle ordonnance sur la protection des animaux est entrée en vigueur depuis 2008. La disposition transitoire correspondante expire seulement l'an prochain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS