Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le fou-rire de Hans-Rudolf Merz à la tribune du Conseil national n'est pas seulement devenu un "buzz" sur Internet, mais également un argument publicitaire pour la viande des Grisons. Les ventes ont augmenté ces derniers jours.
Répondant à une question sur la hausse des importations de viande assaisonnée, le ministre des finances avait été pris la semaine dernière d'un immense fou-rire, n'arrivant qu'avec grande peine à prononcer le mot "Bündnerfleisch" (viande des Grisons). Cela n'a en tout cas pas nui aux producteurs, constate ce jeudi pour l'ATS Andrea Mani, président de leur association.
Migros a lancé la semaine dernière une campagne de promotion de la viande des Grisons, suivie cette semaine par Denner qui fait explicitement référence au conseiller fédéral dans sa publicité. S'il s'en réjouit, Andrea Mani ne croit toutefois pas que l'effet durera longtemps, la viande des Grisons restant un produit cher.
Ce qui est en revanche certain, c'est que les producteurs de la viande séchée ne sont pas les seuls à profiter du fou-rire ministériel. En échange de l'autorisation d'utiliser les images des larmes de rire d'Hans-Rudolf Merz dans son spot télévisé, Denner s'est engagé à verser 5000 francs à un projet d'utilité publique, révèlent les quotidiens "Südostschweiz" et "20 Minuten".
Hans-Rudolf Merz aurait choisi une organisation de parrainage de communes de montagne. L'argent sera versé dans les prochains jours, assure la porte-parole du grand distributeur Nicole Schöwel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS