Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La piscine Weyermannshaus, à Berne, vue du ciel.

KEYSTONE/THOMAS HODEL

(sda-ats)

Le bassin de la piscine bernoise Weyermannshaus est le plus grand de Suisse et probablement d'Europe de l'Ouest. Sa superficie est telle que les maîtres-nageurs doivent intervenir avec une barque en cas d'urgence au centre de l'eau.

Le bassin a une superficie de près de 16'000 m2, ce qui correspond à plus de deux terrains de football ou 18 fois la piscine du Marzili. Pour en faire le tour, il faut marcher quelque 460 mètres. La plus grande piscine extérieure d'Allemagne, le Brentanobad à Francfort-sur-le-Main, dispose d'un bassin de 11'000 m2.

Comme le bassin doit être rénové prochainement, car il n'est plus totalement étanche, des employés du service des sports de la ville de Berne se sont rendus dans plusieurs piscines suisses et étrangères; les plus grandes possible. Suite à ces visites, le directeur du service, Christian Bigler affirme: "Il est très probable que la piscine Weyermannshaus soit la plus grande d'Europe de l'Ouest".

"On ne se rentre pas dedans"

Au bord du bassin, le couple Müller se prépare à aller nager. "Nous venons exprès de Köniz parce qu'ici on peut nager comme on veut - dans tous les sens. Et on peut faire des cercles", explique M. Müller. Sa femme ajoute: "On ne se rentre pas dedans".

Ce qui réjouit les nageurs constitue un défi pour le responsable des installations Hanspeter Heiniger. Lors des beaux jours, quatre maîtres-nageurs gardent constamment un oeil sur les baigneurs. En cas de problèmes sur l'"Inseli" (petite île) - un ponton circulaire en béton situé au milieu du bassin, ils interviennent à l'aide de haut-parleurs.

Car crier depuis le bord de la piscine ne sert à rien, de même que donner des coups de sifflet. La distance est trop grande. "Quand quelqu'un est réprimandé via haut-parleur, tout le monde entend et cela fonctionne aussi", indique M. Heiniger.

Les maîtres-nageurs doivent intervenir avec la barque par exemple lorsque quelqu'un nage jusqu'à l'Inseli, mais ne parvient pas à revenir. "Beaucoup de gens se surestiment", avance M. Heiniger. Le bateau est aussi utilisé lorsqu'un baigneur se blesse sur l'îlot.

Au départ étaient trois étangs

L'existence même du bassin géant et son exploitation est due à l'histoire. Respectivement à la topographie. Il ne s'appelle pas "Weyermannshaus" (littéralement la maison des hommes de l'étang) pour rien.

A son emplacement se trouvaient à l'origine trois étangs. Deux ont été remblayés. Le dernier, le plus à l'ouest, a été réaménagé en lac de baignade au début du 20e siècle. Dans les années 1950, l'étang a été transformé en bassin de nage.

L'eau qui se trouve dans la piscine provient de la nappe phréatique juste au-dessous. Deux pompes captent l'eau à douze mètres de profondeur. La richesse liquide d'autrefois est donc toujours utilisée. "Le 'Weyerli' ('petit étang') est encore en quelque sorte un étang", lance Christian Bigler.

La qualité de l'eau dans le bassin géant n'est pas garantie par des grandes quantités de chlore, mais par des quantités d'eau fraîche. Durant les jours de grande affluence, jusqu'à 2700 litres d'eau de source par minute ou 3500 mètres cubes d'eau par jour peuvent couler dans la piscine. Une petite quantité d'eau de javel est injectée dans le bassin.

Grâce à cette combinaison d'eau fraîche et de liquide désinfectant, la qualité microbiologique de l'eau était et est très bonne selon les données de l'office du sport bernois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS